Les lutteurs à l’assaut du championnat national

La finale du championnat du Maroc pour la saison 2002-2003 se déroulera dimanche 09 mars à 10h à la salle Ibn Yassine de Rabat. Ces phases finales sont organisées par le comité provisoire chargé de la gestion de la Fédération royale marocaine de luttes associées et thaï-jitsu.
Pour les dames, il existe un seul style intitulé «lutte féminine» retenu en 1987 par la fédération internationale. La discipline, dont les règles ont été édictées en 1907, privilégie la souplesse et la légèreté : les catégories de poids n’allant pas au-delà de 75 kg.
Les équipes finalistes sont le WAC, l’USM, le RCA et le Taraji de Aïn Chok. Les titres des catégories de poids en jeu sont les 46 kg, 51 kg, 55 kg, 59 kg et 63 kg. De leur côté, les hommes seront confrontés aux deux types de lutte, la lutte gréco-romaine et la lutte libre en passant par les catégories reconnues initialement par la fédération internationale et qui sont les 55 kg, 60 kg, 66 kg, 74 kg, 84 kg, 96 kg et 120 kg et plus. Les clubs qualifiés sont les suivants : les FAR, la WAC, le Raja, le KAC, le RSK, l’Amjad Sidi Othmane, Taraji de Aïn Chok et le Raja de Sidi Aïssa de Béni Mellal. Il est à signaler que dans cette même salle Ibn Yassine, plusieurs compétitions de haut niveau ont été organisées, tel que le tournoi du prince héritier qui a opposé à l’époque le Maroc à l’URSS avec ses champions olympiques.
D’autres manifestations nationales y ont également eu lieu avec la participation de nombreuses gloires de la lutte nationale. Le choix de ladite salle est une opportunité pour la FRML de délocaliser les manifestations de lutte des villes traditionnelles : Casablanca, Kénitra, El Jadida. Cependant, le déplacement à Rabat occasionnera, de l’avis des dirigeants de tous les clubs qualifiés, des dépenses au-dessus de leurs moyens financiers. Ne serait-il pas souhaitable d’alléger le coût du déplacement et d’encourager une plus forte participation à l’exemple du tournoi national d’El Jadida ?
La lutte compte 20 millions de pratiquants dans le monde, ce qui prouve sa grande popularité. Elle est aussi le deuxième sport aux Jeux Olympiques auquel participe le plus de nations. D’ailleurs, aux J.O d’Atlanta, la lutte a été le 5ème sport le plus télévisé de part le monde. Dans ce contexte, les deux chaînes de télévision (RTM et 2M) seraient-elles encore absentes de la finale du championnat national à Rabat ?

loading...
loading...

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *