Les lutteurs marocains sans merci

Les lutteurs marocains sans merci

La Fédération tunisienne des luttes associées a organisé le premier championnat d’Afrique juniors de lutte gréco-romaine, lutte libre et lutte féminine et ce, du 24 au 28/ 04/2004, dans la grande salle omnisports Ariana de Tunis. Les participants, représentants, la Guinée Conakry, la Tunisie, l’Algérie, le Maroc, l’Afrique du Sud, ont bataillé ferme pour monter sur le podium, harangué, en cela par un public nombreux et enthousiaste.
Amine Saïd, coach de l’équipe nationale juniors, s’est déclaré très satisfait des résultats probants obtenus par les nationaux dans les différentes disciplines et catégories devant des adversaires de taille. La veille du départ pour Tunis, personne n’avait tablé pour un résultat pareil, car il faut le dire, la préparation était des plus modestes, contrairement aux autres pays participants, qui ont joui d’une préparation poussée sous forme de stage dans les pays de l’Europe de l’Est. En tout état de cause, l’obtention de 4 médailles d’or, deux en argent et deux en bronze, a laissé une très bonne impression aux dirigeants marocains car même sans préparation au niveau international, on peut dire que le résultat était positif.
À cet égard, il faut tout de même rendre un vibrant hommage à l’élément féminin qui, lors de chaque manifestation, ne ménage aucun effort pour lever très haut les couleurs nationales. Il s’agit en l’occurrence de Yasmine Sabiri, 55 kg, qui a décroché avec brio la médaille d’or dans sa catégorie en venant à bout de toutes les concurrentes et de Khadiri Aziz dans les 63 kg qui, à son tour, n’a laissé aucune chance à ses rivaux tunisiens et algériens pour s’imposer haut la main en glanant à son tour la médaille d’or. Pour sa part, la lutte libre était représentée par l’athlète Benfaïda Mustapha dans la catégorie des 120 kg. Celui-ci n’a trouvé aucune peine pour décrocher, lui aussi, de l’or. La lutte gréco-romaine a vu la participation de Nazih Nabil qui s’est vu octroyer l’argent dans la catégorie des 50 kg.
Mabrouk Yacine, quant à lui, s’est contenté du bronze dans les 60 kg. L’espoir marocain dans la catégorie des 74 kg, Moulla Saïd, s’est adjugé l’or après avoir terrassé tous ses adversaires entre autres Algériens, Tunisiens et Sud-africains. Le héros de ce premier championnat d’Afrique junior est incontestablement Faïda Mustapha qui a décroché une autre médaille d’argent après l’or concédé dans la lutte libre dans la catégorie des 120 kg. Selon Mouchfaâ Noureddine, arbitre international, l’arbitrage était au niveau escompté, et ce malgré la nouvelle réglementation internationale, qui ne cesse de muter.

loading...
loading...

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *