Les outsiders dominent les favoris

Les favoris ont, pour la plupart, fait faillite lors de la 3e journée des jeux olympiques d’hiver à Salt Lake City, trois des cinq titres attribués revenant à des outsiders.
L’Autrichien Stephan Eberharter était donné comme invincible en descente. Il n’est monté que sur la plus basse marche du podium, devancé par son compatriote Fritz Strobl et le Norvégien Lasse Kjus. En saut à skis (k90), l’Allemand Sven Hannawald paraissait inaccessible, sauf peut-être pour le Polonais Adam Malysz. Les deux hommes se sont bien retrouvés sur le podium mais aux places d’honneur.
C’est un jeune Suisse, Simon Ammann (20 ans), qui ne comptait jusqu’alors aucune victoire significative à son palmarès, qui leur a soufflé l’or. Même déconvenue en Snowboard (half-pipe) dames pour la Française Doriane Vidal.
Elle a vaincu celles que l’on présentait comme ses principales rivales mais elle a dû laisser l’Américaine Elly Clark (18 ans), au palmarès bien maigre jusqu’alors, coiffer la couronne olympique.
Demi-surprise aussi avec la médaille de bronze de la Suissesse Fabienne Reuteler. Vainqueur du combiné nordique, le Finlandais Samppa Lajunen figurait lui parmi les favoris, mais son compatriote Jaakko Tallus, médaille d’argent, n’était pas attendu à pareille fête. En patinage de vitesse, l’Allemande Claudia Pechstein a justifié les pronostics en s’assurant titre et record sur 3000 m. Ses dauphines, la Néerlandaise Renate Groenewold (argent) et la Canadienne Cindy Klassen (bronze), étaient en revanche moins attendues. Avis donc aux favoris de lundi. Au premier rang figure l’Américaine Picabo Street, qui, sur sa neige, ferait pleurer la nation tout entière si elle échouait dans sa quête de l’or en descente. Les Français seraient aussi tristes si Raphaël poirée échouait sur le 20 km du biathlon. Même une défaite de la Norvégienne Liv-grete, mme poirée à la ville, sur 15 km dans la même discipline, les décevrait.
Le premier titre de patinage artistique, celui des couples, se joue entre les Russes Berezhnaya-Sikharulidze, les Canadiens salé-pelletier, voire les Chinois Xue-Zhao. En luge (monoplace) enfin, l’Allemand Georg Hackl vise à 35 ans un exploit inédit : quatre médailles d’or en quatre jeux d’hiver d’affiliée.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *