Les safaris du WAC, Raja et FUS

Après avoir assuré leurs qualifications pour le prochain tour, nos trois représentants nationaux, le WAC, le Raja et le FUS, entameront, ce week-end, leur deuxième sortie africaine. Les choses commencent à se préciser. Conscientes, les trois équipes marocaines se sont sérieusement préparées à leurs prochaines confrontations.
Il s’agit, pour nos trois clubs engagés dans les trois coupes africaines, de prendre de l’avantage, dès les matches aller. Ainsi, en Ligue des Champions, le triple détenteur de ce titre, le plus prestigieux en Afrique, tentera de consolider ses chances pour les quarts, samedi, au complexe sportif Mohammed V face à la formation congolaise de l’Etoile.
Les Vert et Blanc n’ont pas droit à l’erreur, non plus. Éliminé prématurément, lors des deux précédentes éditions, par respectivement les Sénégalais de Jeanne d’Arc et les Congolais de Mazembe, le sextuple champion du Maroc cherchera à renouer avec cette compétition. Atteindre le stade des quarts de finale va drainer au club des rentrées financières importantes. Pour y parvenir, les hommes de Walter Meeuws doivent marquer le plus grand nombre de buts pour mieux aborder le match retour et éviter la surprise.
Certes, cela ne va pas être une mince affaire, compte tenu de la présence de jeunes éléments qui disputent pour la première fois cette compétition. Mais l’équipe est déterminée à retrouver le sacre africain.
Les préparatifs ont été axés, essentiellement, sur les côtés physique, tactique et psychique. Depuis hier, le champion en titre est en concentration à Settat. Si le Raja a l’avantage du terrain, son frère ennemi, le WAC, lui, a fait le déplacement, mercredi soir, à destination de la Côte d’Ivoire où il affrontera l’Alliance de Bouké en coupe des coupes.
Le seul sacre qui échappe encore aux équipes marocaines. Une mission difficile pour les Rouge et Blanc, conduits par l’ex-joueur du club Fakhreddine Rajhi. Lui, qui a réussi, de la plus belle manière, son premier test africain face à la formation sénégalaise de Sonacos (3-0). Pour le WAC, qui a déjà menacé de déclarer forfait avant de revenir sur sa décision, sa deuxième sortie africaine ne sera pas une promenade de santé vue la qualité de son prochain adversaire. Forts physiquement et excellents collectivement, les Ivoiriens seront de redoutables adversaires pour les Wydadis. Conscient, Fakhreddine a consacré ses dernières séances d’entraînement à ces deux aspects-là. « Nous ne nous contenterons pas de retourner avec les moindres dégâts, mais nous partons plutôt chercher le ticket de qualification », déclare ce dernier, qui connaît très bien le football ivoirien et les safaris africains.
La deuxième confrontation maroco-ivoirienne mettra aux prises, dimanche prochain, le FUS de Rabat au Satellite d’Abidjan, club nouvellement crée en 1997, dans le cadre de la coupe de la confédération. Les Fussistes, qui peinent en championnat national, chercheront à aller le plus loin dans cette compétition, même si leurs adversaires du jour se disent capables de les inquiéter à domicile.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *