L’événement équestre

Une première en Afrique. La capitale du royaume abrite du 22 au 27 courant les travaux de l’Assemblée générale de la Fédération équestre internationale, dont la présidente, SAR l’Infante Dona Pilar de Bourbon, est arrivée, dimanche, à Rabat où elle a été reçue par SAR la princesse Lalla Amina, présidente de la Fédération royale marocaine des sports équestres (FRMSE).
À l’issue de cette audience, Lalla Amina a déclaré que la tenue, au Maroc, de l’assemblée générale de la FEI est un événement de grande importance dans la mesure où il s’agit d’une première en terre africaine. SAR Lalla Amina a souligné que la rencontre de Rabat enregistre une participation de 81 pays, un nombre jamais atteint auparavant. Lors de la précédente assemblée à San Fransisco, le nombre des participants a été de 76 pays. Elle a également indiqué que le sport équestre connaît une évolution constante précisant que « nos cavaliers n’ont rien à envier aux cavaliers internationaux».
Elle a rappelé à ce propos les bons résultats obtenus par les cavaliers marocains dans plusieurs concours internationaux de sauts d’obstacles. La médaille d’or dans le concours de puissance (2,20m de hauteur) remporté par le Maroc l’année dernière en France est, notamment, là pour en témoigner. La princesse Lalla Amina a annoncé que le Maroc soumettra à cette assemblée générale une recommandation concernant la création d’un organisme relevant de la FEI, chargé des arts équestres traditionnels dans le but de sauvegarder les valeurs de ces arts. « Grâce à cette instance, nous allons sauver les traditions équestres dans tous les pays du monde.
C’est un art qu’il faut préserver », a conclu Lalla Amina. Pour sa part, SAR l’Infante Dona Pilar de Bourbon a mis en relief le soutien précieux de SAR la princesse Lalla Amina à la FEI pour la tenue d’un événement d’une telle envergure, soulignant le rôle du sport dans le rapprochement entre les peuples. « Le sport équestre est l’unique sport olympique où il y a deux athlètes, un athlète humain et un athlète animal», a poursuivi Dona Pilar de Bourbon.
Elle a également fait part de sa satisfaction pour le fait que plusieurs pays sont en train d’améliorer les races autochtones mettant l’accent sur la nécessité de les sauvegarder et de développer les moyens de l’élevage des chevaux. Elle a ajouté qu’elle prolongera son séjour dans le royaume de quatre jours après la fin des travaux de ladite assemblée. Une assemblée dont l’ordre du jour comprend des réunions publiques et à huis clos ainsi que des réunions de groupes et des ateliers de travail et des contacts en marge de ce rendez vous. Composé de six membres, les travaux du bureau exécutif, ont commencé dès hier lundi. Le bureau de la FEI, qui comprend dix-neuf membres, dont les présidents des commissions et des neuf groupes géographiques, tiendra quant à lui sa réunion ce mardi. Le but est de préparer l’assemblée générale.
La journée de mercredi sera consacrée aux travaux des groupes et des réunions conjointes de ces groupes. Il est également prévu, le même jour, une réception de bienvenue offerte par la Fédération royale marocaine des sports équestres à l’Ecole royale de cavalerie de Témara. Le bureau de la fédération internationale tiendra, jeudi, une rencontre avec les présidents des groupes géographiques ainsi qu’avec les chefs de département FEI. Le programme de vendredi comprend deux workshops sur le développement de la discipline et le reining alors que l’après midi et le jour suivant seront consacrés à l’assemblée générale proprement dite. L’occasion de procéder à l’audition des interventions de représentants de certains pays participant, à l’approbation des rapports, à l’admission de nouveaux pays membres et à l’élection de membres du bureau et du président pour un mandat de quatre ans (2002-2006).
Une cérémonie de remise des prix pour récompenser des fédérations nationales dont les cavaliers ont remporté des titres mondiaux, régionaux ou continentaux est prévue dans la soirée de vendredi. Une conférence de presse sera organisée à la fin pour évaluer les travaux de l’assemblée générale.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *