Liesse en Côte d’Ivoire après la qualification pour la finale

Liesse en Côte d’Ivoire après la qualification pour la finale

La Côte d’Ivoire était en liesse mercredi soir après la qualification des Eléphants pour la finale de la CAN-2012, à l’issue d’une victoire 1-0 contre le Mali à Libreville, a constaté l’AFP.
A Abidjan, dans le quartier populaire de Yopougon (ouest), des milliers de supporters ont envahi les rues après le coup de sifflet final, dans un vacarme de klaxons, de sifflets et de musiques. Certains jeunes brandissaient le drapeau national orange-blanc-vert et criaient, en ciblant l’adversaire des Ivoiriens lors de la finale dimanche prochain: «Zambie a chaud!» Dans le quartier chic de Cocody-Riviera (nord), une centaine de personnes qui avaient suivi le match sur un écran géant dans un «maquis» (bar) ont célébré par des chants et des danses la victoire de la bande à Drogba. Beaucoup affichaient leur confiance: «lundi doit être un jour férié parce qu’on va gagner la finale dimanche et on va faire la fête», entendait-on. Mêmes scènes de liesse à Bouaké (centre), deuxième ville du pays et fief de l’ex-rébellion des Forces nouvelles (FN), où d’innombrables motos klaxonnaient à tous les coins de rue en roulant à un train d’enfer, au prix d’une série d’accidents. La Côte d’Ivoire a logiquement dominé le Mali sur un but de Gervinho (1-0), mercredi à Libreville, obtenant son billet pour la finale de la CAN-2012 où elle partira largement favorite contre la Zambie, avec l’espoir de décrocher le 2e titre continental de son histoire.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *