Ligue des champions : chocs préliminaires

Ligue des champions : chocs préliminaires

Les gradins du stade de Highbury s’enflammeront ce soir à l’occasion du choc Arsenal-Inter Milan. Pour cette rencontre, la «French connection», s’est particulièrement préparée. Pour preuve, son manager, Arsène Wenger a laissé au repos le Français Sylvain Wiltord et le Suédois Fredrik Ljungberg contre Portsmouth en Championnat (1-1). En face, le demi-finaliste de la précédente édition, se rend à Londres handicapé de l’absence de plusieurs de ses titulaires, son attaquant Christian Vieri, blessé à la cheville, et l’Uruguayen Alvaro Recoba, visiblement en disgrâce. Deux autres joueurs demeurent incertains. Il s’agit du Turc Emre et du Néerlandais Andy van der Meyde. L’autre rencontre du groupe B mettra aux prises le Dynamo Kiev au Lokomotiv Moscou. Une occasion pour la jeune recrue du club ukrainien, l’Argentin Roberto Nanni de confirmer son talent. Finaliste de la précédente édition et championne d’Italie en titre, la Juventus Turin, se lance elle aussi dans le bain des compétitions européennes. Les poulains de Marcelo Lippi ont cependant eu plus de chance que leurs homologues de l’Internazionale. Ils recevront, en effet, Galatasaray, club vainqueur de la Coupe de l’UEFA en 2000. Le match paraît à la portée des Italiens puisque les Turcs sont restés sur une défaite concédée à Konyaspor en championnat (1-0). Fatih Terim n’a pas pu se maîtriser. « Si nous continuons sur cette voie, nous allons nous faire écraser à Turin », a-t-il crié. Pour sa part, la Juventus pourrait être privée de David Trezeguet, à cause d’une légère blessure contractée lors du match contre Chievo Vérone dimanche dernier. La Real Sociedad, vice-champion d’Espagne, et l’Olympiakos, un club beaucoup plus habitué aux joutes européennes avec 17 participations, sont également en lice dans ce groupe D. Dans le groupe A, le Bayern Munich recevra les Ecossais du Celtic Glasgow. Les Allemands essayeront certainement de faire mieux que l’année dernière, où ils se sont éliminés prématurément en première phase. Ils retrouveront cependant la C1 handicapé par plusieurs absences majeures. «Notre infirmerie est pleine. Alexander Zickler, Sebastian Deisler et Jens Jeremies sont indisponibles alors que Michael Ballack, Claudio Pizarro, Zé Roberto et Willy Sagnol sont incertains », a indiqué l’entraîneur Ottmar Hitzfeld. Dans la même poule, Lyon recevra Anderlecht, deux clubs au même niveau. «Je recherche encore le meilleur système», souligne l’entraîneur français Paul Le Guen. «Mon groupe est actuellement en pleine confiance », assure le Belge Hugo Broos. Enfin, le match phare du groupe C opposera le AEK Athènes au Deportivo La Corogne. Seule la chaude ambiance du stade Nikos-Goumas peut déstabiliser le Depor car l’actuel leader du Championnat d’Espagne affiche des ambitions d’un autre calibre que celles de l’AEK. Par ailleurs, le PSV Eindhoven jouera contre Monaco. Les Français ont certes lâché la tête de leur championnat ce week-end, au profit de Marseille, mais comptent sur un collectif bien rodé et l’expérience de Fernando Morientes, prêté par le Real Madrid.

loading...
loading...

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *