L’OCS à l’assaut des leaders

L’OCS à l’assaut des leaders

Onze buts ont été marqués lors de la 23e journée du Championnat de première Division du Groupement national de football d’élite (GNFE-1). Cela fait un but en moins, par rapport à la journée précédente. Mais cette petite différence sur le plan des réalisations aura eu, manifestement, plus d’effet sur l’état des lieux du classement.
En effet, quelques chamboulements minimes ont été enregistrés dans la pyramide. Cependant, la proximité des clubs au classement n’a pas été marquée outre mesure. Aussi, remarque-t-on que même lorsqu’un club engrange des points et gagne quelques places au classement, il ne prend pour autant ses distances.
Le cas du Hassania d’Agadir qui, lui aussi, a signé une belle opération cette journée, reflète cet état de fait. En effet, à l’issue de sa victoire sur le Chabab de Mohammédia (1-0), le HUSA est passé de la 13e à la 9e place. Cela dit, il reste toujours à trois longueurs de la seconde place de relégation.
La différence de points étant minime, il suffit d’un seul faux-pas pour se retrouver aspiré vers le bas. Seuls ceux qui se positionnent dans le premier tiers de la pyramide peuvent se targuer d’être en sécurité. Pour le reste, l’épée de Damoclès n’a jamais été aussi pesante.  Lors de cette 23e sortie, quatre clubs auront réussi à glaner les trois points de la victoire. À commencer par l’OCS, ce club fraîchement passé chez l’élite a encore étonné, lors de l’unique match avancé de cette journée, en se déplaçant à Meknès et en battant le Club Omnisport local (1-2).
Grâce à son doublé, Hicham Jouiâ n’a laissé aucune chance aux locaux qui ont perdu une marche au classement, rétrogradant à la 10e place (25 points). Les Safiots ont, cependant, pris seuls la 4e place au classement, avec un total de 36 points. La victoire de l’OCS a même eu l’effet d’une secousse tellurique, avec la démission de Mohamed Kadari, président du CODM.
«L’injustice et l’impartialité flagrantes de l’arbitre de la rencontre ont conduit à la défaite du club et prouvé, une nouvelle fois, l’acharnement des responsables de la FRMF et de la commission d’arbitrage, en particulier sur le CODM», a précisé le président démissionnaire dans une déclaration reprise par la MAP.
Quant au leader du championnat, les FAR ont fait d’une pierre deux coups. Non seulement ils ont pris le meilleur sur la Jeunesse Sportive d’Al-Massira, lors de leur déplacement à Laâyoune, mais, aussi, ils ont eu leur revanche sur cette formation qui les a évincés, pas plus tard que jeudi dernier, de la Coupe du Trône.
Les Militaires confortent ainsi leur statut de chef, tandis que la JSM perd une place au classement et siège désormais à la 5e place.   
Le Raja de Casablanca n’avait pas droit à l’erreur, au vu de la victoire des FAR mais aussi de son dernier match-nul. En déplacement chez l’Union Touarga Sport, les Aigles Verts ont défoncé les buts de leurs hôtes (0-2) et ont ramené les trois points qui serviront à garder à l’œil le leader. L’UTS a, pour sa part, cédé une place au classement.
Le WAC qui arrive derrière ce beau monde n’a pas disputé son match comptant la 23e journée, devant l’opposer à l’Association Sportive de Salé. Les Rouge et Blanc totalisent, ainsi, deux matchs en moins.
L’Ittihad Zemmouri de Khemisset recevait le Moghreb de Fès, mais les deux protagoniste se séparèrent sur un score vierge.
L’Olympique de Khouribga accueillait le Kawkab de Marrakech. Les tentatives des visiteurs ont fini par payer. Mais c’était sans compter sur la détermination des locaux, qui allaient remettre les pendules à l’heure aux ultimes souffles de la rencontre. Les deux clubs gardent leur positionnement au classement, avec une place peu enviable occupée par le Kawkab, second relégable provisoire.  
Dans ses bases, l’Ittihad de Tanger a fait match nul (1-1) contre le Mouloudia d’Oujda, lanterne rouge provisoire, du moins l’espère-t-on.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *