Lutte : assurer la relève

Lutte : assurer la relève

Après la contre performance du Caire, le comité provisoire chargé de la gestion des affaires de la Fédération royale marocaine des luttes associées et thaï jitsu organise le championnat national juniors (filles et garçons nés en 1983, 1984, 1985). L’engouement des jeunes pratiquants fait de cette manifestation un événement très attendu par le public intéressé et les observateurs nationaux. La compétition tournera autour de trois disciplines : la lutte gréco-romaine, la lutte libre et la lutte féminine. Le déroulement des épreuves s’étendra sur deux jours. Le samedi à partir de 15h à la salle fédérale du complexe sportif de Bourgogne ex Idéal, et le dimanche 29 juin dans la salle du complexe sportif Mohamed V. La pesée dans ce genre de sport est une condition fondamentale pour s’assurer et déterminer les catégories de poids dans lesquelles vont évoluer les athlètes. Cette mesure nécessaire aura lieu le samedi 28 juin entre 12h et 13h sous la responsabilité de l’ex-champion d’Afrique Ali Kachgar, Hamid Tarzi et l’arbitre internationale Fatiha Rouani. La responsabilité des arbitres sera sous le contrôle de Noureddine Mouchfaâ, arbitre exceptionnel de la Fédération internationale de lutte (FILA) et verra la participation des meilleurs référés nationaux tels que les Ali Kachgar, Fatiha Rouani, Azlarab M’tioui, Noureddine Kebdani, Ahmed Aïchi Moutawakil, Mohamed El Assal, Mohamed Tichirt. Le secrétariat sera assuré par Fatiha Naïm, Ahmed Maghoussi et Younes Amaghour. L’organisation fût attribuée à l’homme dynamique Abdelmajid Sfa et à l’ex-champion d’Afrique Brahim Loukssaïri. Quant au staff médical, il sera dirigé par le docteur Chahi Abdelghani. Les clubs participants ont le droit d’engager au maximum deux lutteurs dans chaque catégorie et chaque style. Il importe de signaler dans ce contexte qu’il est permis à un lutteur ou lutteuse cadets (cadettes) de participer à une compétition juniors dès 17 ans avec certificat médical et autorisation paternelle, sous la responsabilité de son club. Les observateurs et quelques ex-champions nationaux ne cachent pas leur confiance en l’avenir de cette discipline dans notre pays compte tenu des ambitions affichées par de nombreux jeunes pratiquants. Rendez-vous donc ce week-end avec une pléiade de jeunes lutteurs ambitieux auxquels le Maroc aspire un lendemain enchanteur.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *