Manaudou prend l’eau à Canet

La championne de natation Laure Manaudou a effectué, mercredi matin, son premier entraînement dans son nouveau club de Canet-en-Roussillon, près de Perpignan, où elle a rejoint son entraîneur Philippe Lucas. Dès 06h30, alors que le jour n’était pas encore levé, et sous une fine brune, la quadruple médaillée d’or des championnats d’Europe de Budapest, coiffée du bonnet jaune et bleu de son nouveau club -Canet 66-, a pris contact avec le bassin chauffé à ciel ouvert: température extérieure 22°, température de l’eau 28°. Les longueurs se sont succédé, aux rythmes et aux nages différentes, pendant une heure et demie. La "locomotive de la natation française" était entourée de la dizaine de nageurs de son nouveau groupe, dont Esther Baron (championne d’Europe du 200 mètres dos) et Sarah Bey, venues comme elle de Melun . «C’est très, très bien ici. Même si j’ai encore un peu l’impression d’être en stage (…) nous nagions déjà ici avant les grandes compétitions», a expliqué Laure Manaudou. «Je reçois mes affaires demain et je pourrai m’installer dans le logement que j’ai trouvé fin août, je me sentirai plus chez moi». «Le climat met de bonne humeur, même si ce n’est pas trop le cas aujourd’hui. Cela va me permettre d’être régulière dans mon entraînement. Mais si je suis venue ici, c’est pour suivre Philippe avec lequel je travaille depuis l’âge de 14 ans. S’il était allé à Dunkerque je serais allée à Dunkerque. Où qu’il aille, j’irai aussi», a expliqué la nageuse. «Après un mois de vacances j’avais envie de nager, et cela s’est mieux passé que je ne le pensais», a conclu Laure Manaudou. «Je ne pense aux Championnats du monde de Melbourne (mars/avril 2007) que parce que vous m’en parlez. Pour le moment je pense à m’entraîner», a-t-elle conclu.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *