Manchester et Juve out

Manchester et Juve out

Le Deportivo La Corogne, éliminé la saison dernière en quarts de finale de la Ligue des champions de football à Turin (3-2) dans un match à suspense, a pris sa revanche, mercredi soir. Vainqueur, il y a deux semaines à Galice (1-0), le Super Depor n’a pas mis trop de temps pour emballer le match grâce à l’inévitable Pandiani (12e). La sortie de la star de la Juve Del Piero pour blessure a beaucoup aidé les Galiciens qui n’ont pas trouvé de difficultés pour imposer leur style de jeu. Il faut dire que la Juve était pénalisée par l’absence de ses meilleurs éléments : son buteur Trezeguet, Zambrotta, Birindelli, Tudor, Luliano. «Malgré tous nos joueurs absents pour blessures, on avait mis toutes nos forces dans ce match. On avait préparé cette partie avec la plus grande minutie. L’enthousiasme était là, et la désillusion n’en est que plus grande.
Le problème, c’est qu’un autre match a commencé après 10 minutes. Del Piero, blessé, est sorti rapidement pour blessure, puis on a pris le but sur une action malchanceuse», a déclaré, Marcello Lippi, entraîneur de la Juventus Turin, qui rêvait de ce sacre avant son départ du club turinois. Face à cet handicap, revenir au score et espérer se qualifier pour le prochain tour était une mission impossible pour les Bianconeri. Il fallait marquer trois buts. Finaliste, la saison dernière, face à l’autre équipe italienne, le Milan AC, la vieille dame n’a pas pu rééditer le même exploit. Son aventure s’arrête là. Pour sa part, Manchester, qui, comme la Juve, était dans l’obligation de s’imposer à Old Trafford pour se racheter, après son mauvais résultat à Porto (1-2), avait, en revanche, mieux entamé sa rencontre en ouvrant le bal en première période par Paul Scholes (32e). Joie de courte durée, puisque Costinha a réussi à surprendre la défense des Red Devils et remettre les pendules à l’heure dans les toutes dernières secondes de la rencontre. Douche froide à Old Trafford. «Nous avons pourtant bien joué. Ils (les joueurs du FC Porto) n’ont quasiment eu aucune occasion du match, si ce n’est un tir arrêté par Tim Howard en première période, mais le football est ainsi, nous devons l’accepter. Les joueurs ont fait ce qu’il fallait.
On ne peut pas réellement s’en prendre aux défenseurs sur un but comme ça. C’était un beau coup franc, la seule chose à regretter c’est que personne n’ait suivi (pour dégager). C’est décevant, et c’est dur pour les supporteurs. (…) Il faudra réagir. Ce sont des choses qui arrivent dans la vie», a déclaré, avec beaucoup d’amertume, le manager de Manchester, Alex Ferguson. Joie chez les Portugais, tenants du titre de la coupe de l’UEFA, qui décrochent, pour la première fois de leur histoire, leur billet pour les quarts de finale de cette prestigieuse compétition. Toujours en Angleterre, Chelsea, où Marcel Desailly pourrait quitter le club du magnat russe Roman Abramovich à destination de Qatar, s’est contenté d’un nul vierge, synonyme de qualification pour les quarts.
À l’aller, à Stuttgart, les hommes de Ranieri sont parvenus à ramener une précieuse victoire (0-1). Côté français, l’Olympique de Lyon a fait son entrée dans la cour des grands en battant, mardi au stade Gerland, l’équipe basque de la Real Sociedad sur le petit score de 1 à 0, le même au match aller en Espagne. Une première dans l’histoire du club. Le tirage au sort des quarts de finale de la Ligue des champions de football aura lieu, vendredi prochain, au siège de l’UEFA à Nyon en Suisse.

loading...
loading...

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *