Marseille est loin de ses objectifs

Marseille est loin de ses objectifs

A mi-saison, le bilan de l’Olympique de Marseille est loin des objectifs affichés l’été dernier au terme d’un recrutement important, qui sera sans doute retouché lors du mercato hivernal.
Onzième en Ligue 1 après avoir été en position de relégable, l’OM a été reversé en Coupe de l’UEFA après avoir terminé à la troisième place du groupe A de la Ligue des champions. «Au coup d’envoi de la saison, je nous voyais plus dans le trio de tête à mi-chemin du championnat que dans cette position qui nous demande beaucoup d’efforts pour revenir», reconnaît Pape Diouf, le président marseillais, qui ne veut pas pourtant pas réviser ses ambitions. «L’objectif ne peut pas être revu à la baisse, il est d’amener l’équipe à une nouvelle qualification en Champions League. A la fin de la saison, on verra si on l’a atteint ou pas», dit-il. Successeur d’Albert Emon, limogé fin septembre après une série de résultats catastrophiques, le Belge Eric Gerets est parvenu à redresser la barre en terminant l’année 2007 sur une série de sept matches sans défaite en championnat. Mais avec la Coupe d’Afrique des Nations, l’équipe marseillaise va connaître à la reprise une saignée dans ses rangs. Le Sénégalais Mamadou Niang, meilleur buteur du club, les Nigérians Wilson Oruma et Taye Taiwo, le Camerounais Modeste M’Bami et le Ghanéen André Ayew quitteront leurs coéquipiers après le match de coupe de France à Beauvais le 5 janvier, et ce jusqu’au mois de février. Pour faire face à ces absences et trouver de meilleurs équilibres, selon les termes de Pape Diouf, Gerets souhaite que l’OM soit actif rapidement lors du mercato hivernal.
«Si tu veux donner le maximum de temps pour intégrer un joueur, cela doit se faire vite. On travaille là-dessus, on est parfaitement en phase avec mon directeur sportif. J’espère que l’on va pouvoir réaliser ce qu’on a en tête», dit le coach marseillais.
José Anigo, le directeur sportif, évoque pour sa part «trois joueurs au minimum». «Vraisemblablement un défenseur latéral, un attaquant de couloir et peut-être un attaquant d’axe, précise-t-il. Après, rien n’est figé, il faudra compenser les départs.» Le cas emblématique de Djibril Cissé, en manque de réussite depuis le début de la saison et pris en grippe par une partie du public, n’est toujours pas officiellement réglé même si le joueur, à qui il reste quatre ans et demi de contrat avec l’OM, a laissé entendre qu’il pourrait rester. «Djibril, mon souhait est qu’il puisse retrouver son dynamisme, son efficacité, comme il l’a fait la saison dernière, et qu’il nous apporte ce que nous attendons de sa part. Le départ de Niang va nous contraindre à revoir notre dispositif offensif. Dans ce contexte, Djibril a largement son mot à dire», estime Pape Diouf. «Mon pronostic ? Je dirais qu’il restera». Après un brillant début de parcours et une victoire historique à Liverpool (0-1), l’OM n’a pas su arracher sa qualification pour les huitièmes de finale de la Ligue des Champions. La cuisante défaite à domicile (0-4) contre Liverpool a condamné les Marseillais à jouer les 16e de finale de la Coupe de l’UEFA. L’OM affrontera le Spartak de Moscou le 13 février prochain à Marseille avec un match retour le 21 février à Moscou. «Nous allons essayer de jouer la coupe de l’UEFA à fond, de même que toutes les compétitions qu’il nous reste à disputer», conclut Pape Diouf.

• François Révilla (Reuters)

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *