Messi comme au Barça pour le dernier match amical de l’Argentine

Messi comme au Barça pour le dernier match amical de l’Argentine

Le possible positionnement de Lionel Messi derrière deux attaquants de pointe, comme à Barcelone, devrait être la principale attraction du dernier match de préparation au Mondial-2010 de l’Argentine contre le Canada, lundi au Monumental de Buenos Aires (19h30 GMT). Le sélectionneur Diego Maradona, qui a le plus souvent utilisé le Ballon d’Or 2009 au côté d’un autre attaquant lors des qualifications, a testé cette option samedi matin à l’entraînement. Messi, victime d’un coup sans gravité la veille, évoluait derrière un duo composé de Carlos Tevez et Gonzalo Higuain. «Cela nous a beaucoup plus de jouer ainsi, car c’est une variante pour sortir du schéma en 4-4-2 quand c’est nécessaire. Nous n’avons pas de postes fixes. Maradona nous a dit de nous mettre d’accord, Gonzalo et moi pour presser l’adversaire, et tous les trois pour attaquer,» a déclaré Tevez. L’objectif est de permettre à Messi de retrouver la liberté dont il dispose au Barça et de briller enfin en sélection. «Il arrive (au Mondial) avec beaucoup plus de soutien que moi quand je suis arrivé au Mexique en 1986 (avant de gagner la Coupe du monde). Mais les matches, il faut les jouer. Il doit savoir les lire et apporter à l’équipe ce dont elle a besoin. J’avais pris possession du ballon et de l’équipe. Il doit faire la même chose et il le sait déjà», a commenté Maradona.
«Messi est le meilleur du monde. Si le ballon passe par lui, nous avons plus de possibilités, mais il fait partie de l’équipe. Nous devons nous mettre dans la tête que nous devons être une équipe, avec le bonus que Lionel joue avec nous», a-t-il ajouté. Maradona devrait par ailleurs aligner une équipe proche de son onze titulaire pour ce match disputé la veille des festivités du Bicentenaire de l’indépendance argentine, mais sans les finalistes de la Ligue des Champions: Walter Samuel et le double buteur Diego Milito, côté Inter Milan, Martin Demichelis, côté Bayern Munich. Avec son doublé, Milito, parti de très loin, peut commencer à rêver d’une place de titulaire en sélection, où il ne s’est jamais imposé.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *