PROMO ALM
PROMO ALM

M’hamed Fakher : «Il ne faut pas toujours se tromper d’entraîneur»

M’hamed Fakher : «Il ne faut pas toujours se tromper d’entraîneur»


ALM : La désignation du sélectionneur national n’a-t-elle pas tardé ?
M’hamed Fakher : Il faut prendre beaucoup de temps pour éviter les mauvais choix. Il fallait donc s’arrêter sur les bonnes décisions et chercher la faille dans toutes les composantes de l’équipe du staff technique jusqu’aux joueurs et pas seulement l’entraîneur. À mon avis, ce n’est pas évident d’accuser à chaque fois l’entraîneur. Et c’est ce qu’on espère éviter.

Comment évaluez-vous les chances de l’équipe nationale pour aller au Mondial 2010?
La qualification pour le Mondial devient très compliquée. Il nous faut un miracle pour aller à cette compétition internationale. En effet, rien n’est joué encore. Mais, il faut surtout éviter les faux-pas.
Le championnat national débutera le 20 août et coîncidera cette année avec le mois sacré de Ramadan.

 Y aura-t-il des difficultés pour les entraîneurs ou les joueurs ?
Je dirais non. Nous avons déjà joué à plusieurs reprises durant le mois sacré de Ramadan.
D’ailleurs, j’ai déjà joué durant cette période à mon jeune âge. Je crois que cela arrange les clubs qui seront engagés dans les compétitions africaines ou intercontinentales. Les joueurs seront assez bien préparés puisque le championnat débutera tôt. Les footballeurs nationaux auront également l’occasion de faire de bons matchs et pratiquer un jeu de football de qualité.

Parlez-nous des nouveaux recrutements au sein de votre équipe?
Le Moghreb de Fès a vraiment besoin d’encouragement et de chance pour pouvoir relever à nouveau le défi et revenir sur la scène nationale avec force. L’équipe manque certes d’ effectifs. Nous avons besoin de bons éléments pour les postes d’attaquant et de défenseur. J’espère que les dirigeants du club pourront recruter des éléments compétents évoluant même hors du Maroc afin de bien démarrer cette nouvelle saison.

En quoi diffère l’entraînement de l’équipe nationale de celui d’un club ?
Bien évidemment. Entraîner l’équipe nationale est différenr d’entraîner un club. Prendre en charge l’équipe nationale est différent. Quand on entraîne un club, il s’agit d’un travail qui se fait à titre quotidien. Les joueurs du club ont donc tout le temps pour bien s’entraîner. Par contre, la sélectionne nationale est amenée à se préparer dans un laps de temps. C’est un peu délicat. Le temps devient notre ennemi. Nous nous retrouvons face à de multiples contraintes. Il faut élaborer un calendrier très affiné pour que les préparatifs se déroulent dans de bonnes conditions.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *