Mondial-2006 : faites vos jeux…

Mondial-2006 : faites vos jeux…

Qui décrochera la Coupe du monde de football 2006 ? De nombreuses entreprises invitent à parier sur les performances d’une équipe, avec un enjeu moins sportif qu’économique : gagner de nouveaux clients. Au paradis mercantile du fan de football, il y a les classiques. Adidas a déjà vendu un million de maillots rien que pour l’équipe d’Allemagne.
Les ballons se déclinent en puzzles 3D, en saucisses ou en céréales pour le petit déjeuner. Le vert gazon et les décors de terrains de foot sont partout, du transat à la vaisselle en passant par la décoration. Certaines entreprises essayent toutefois de se démarquer.
La compagnie publique de chemins de fer Deutsche Bahn vise ainsi les supporteurs se rendant aux matches, ou les fuyards soucieux d’y échapper, avec sa "Weltmeister BahnCard" ("carte de train champion du monde"). Vendue jusqu’au 9 juin pour 19 euros, elle assure une réduction de 25% sur les trajets en  deuxième classe, au moins jusqu’à la fin juillet.
Ensuite, tout dépendra des résultats de l’équipe d’Allemagne : à chaque fois qu’elle passera un tour, la validité de la carte sera prolongée d’un mois.
Si les Allemands sont champions du monde, elle sera ainsi utilisable jusqu’à la fin décembre. À titre de comparaison, la carte classique de la compagnie "BahnCard 25", assurant 25% de rabais pendant un an, coûte 51,50 euros. Plusieurs banques ont lancé des placements aux rendements bonifiés selon l’issue du Mondial.
La Dresdner Bank ou la Postbank par exemple ont promis d’augmenter cette année le taux d’un produit si l’Allemagne gagne. Moins chauvine, la banque populaire de Blingen/Sindelfingen permettait jusqu’à la fin mai aux investisseurs de choisir l’équipe de leur choix. Plus celle-ci restera en course longtemps, plus le rendement pour 2006 augmentera. Le minimum annuel de 2,65% peut ainsi monter jusqu’à 5,65% en cas de pari sur un challenger comme l’Iran ou le Togo. Pour un favori comme le Brésil, ce sera au maximum 3,65%.
Ceux qui n’ont pas trouvé de billets et suivront les matches depuis leur canapé n’ont pas été oubliés. La chaîne de magasins d’électroménager Mediamarkt s’est engagée, pour tout achat avant le 13 mai d’un téléviseur de plus de 500 euros, à rembourser 10 euros par but marqué par l’Allemagne.
Cela suffit-il à convaincre les supporteurs d’ouvrir leur porte-monnaie ? Les entreprises restent dans l’ensemble discrètes sur le succès de leurs opérations spéciales. Mediamarkt se dit ainsi "très satisfait", mais refuse de dévoiler ses chiffres de vente.
La Postbank assure avoir "dépassé ses attentes", selon une porte-parole qui note que "presque 60% des volumes ont été souscrits par de nouveaux clients".
Pas mal, d’autant que Stiftung Warentest, un institut spécialisé dans l’évaluation des produits très écouté en Allemagne, s’était montré plutôt critique concernant la majorité des offres spéciales des banques pour le Mondial.
La Deutsche Bahn dit aussi avoir "dépassé largement" ses prévisions, avec plus de 330.000 cartes vendues, selon une porte-parole peu inquiète des conséquences financières. "Cela montre seulement que les Allemands ont confiance en une victoire de leur équipe.".
À défaut, ils pourront toujours aider un peu le sort avec le FooTooKit, vendu pour 14,95 euros par le magasin en ligne fussideluxe, un produit "pour les vrais pros, qui ne veulent pas abandonner la victoire au hasard", assure le distributeur.
Le lot comprend une poupée de chiffon, des autocollants pour personnaliser le maillot aux couleurs d’une équipe, et les épingles nécessaires à un rituel vaudou.

• Sophie Estienne (AFP)

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *