Mondial-2006 : non à l’armée

Mondial-2006 : non à l’armée

Le ministre allemand de la défense, Franz Josef Jung, s’est opposé mardi à ce que la Bundeswehr (l’armée) puisse être déployée pour des opérations de sécurité pendant le Mondial-2006 de football, comme le souhaite le ministre de l’Intérieur Wolfgang Schduble.
"Nous ne devrions pas maintenant mener une discussion pour savoir si la Bundeswehr peut assurer des missions de police – ce n’est pas son rôle", a dit le ministre conservateur au journal régional Rheinische Post. La Bundeswehr ne peut être mobilisée que pour des missions pour lesquelles ses soldats ont été formés, comme la défense du territoire national, la protection contre des catastrophes naturelles ou de graves accidents, a souligné le ministre. "Nous devons remplir nos devoirs dans ce cadre", a-t-il ajouté, précisant qu’"évidemment", en cas de "catastrophe", la Bundeswehr pourrait intervenir lors du Mondial, qui se tient du 9 juin au 9 juillet en Allemagne. A la mi-décembre, le ministre de l’Intérieur Schduble, également conservateur, avait plaidé pour un recours à l’armée allemande en cas de "circonstances exceptionnelles" pendant la Coupe du monde, notamment en matière de sécurité et de lutte contre le terrorisme.
"Personne ne veut mettre des chars d’assaut devant des stades ou des gares", avait souligné le ministre. Mais "pourquoi ne pas confier à l’armée, pour décharger la police, la surveillance des stades, des aéroports ou des quartiers généraux des équipes?", avait-il ajouté. Le projet de M. Schduble, qui ne fait pas l’unanimité au gouvernement, notamment dans les rangs sociaux-démocrates de la grande coalition, n’a de toute façon que peu de chances d’être adopté. Cela nécessiterait en effet une modification de la Loi fondamentale (Constitution), laquelle interdit l’utilisation de l’armée à des fins de police.
Pour ce qui est des préparatifs du mondial, l’équipe de France, en plus de la rencontre France-Slovaquie du mercredi 1er mars 2006, affrontera en matchs amicaux le Mexique et le Danemark dans le cadre de sa préparation à la Coupe du monde 2006, a annoncé jeudi la Fédération française de football (FFF). Le premier match, contre le Mexique, est prévu le 27 mai au Stade de France, avant la rencontre contre le Danemark le 31 mai au stade Félix-Bollaert de Lens, dans le cadre du centenaire du RC Lens.Avant de s’envoler pour l’Allemagne, les Bleus disputeront un autre match, le 7 juin, face à un adversaire qui reste à déterminer.
"Concernant le match du mercredi 7 juin 2006, la FFF poursuit actuellement les pourparlers pour déterminer l’adversaire et le lieu", a précisé la FFF dans un communiqué.
Les Français disputeront leur premier match du Mondial contre la Suisse à Stuttgart (13 juin), puis affronteront la Corée du Sud à Leipzig (18 juin) et le Togo à Cologne (23 juin).

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *