Nouveau défi pour Lyon

Alors que le Real est déjà sous pression face aux Grecs de l’Olympiakos, Liverpool et Chelsea (gr. G) s’affrontent dans un "remake" de la demi-finale de la saison dernière lors d’une soirée où les autres grosses cylindrées comme le Milan AC et l’Inter tenteront la passe de deux. Dans le groupe “E”, le Milan AC et le PSV Eindhoven, qui, dans la douleur, avaient néanmoins confirmé d’entrée leurs prétentions, ont l’occasion de faire le trou face aux deux outsiders du groupe. Les Milanais, contrairement à ce que pourrait laisser croire le score (3-1), avaient eu beaucoup de mal face aux Turcs de Fenerbahçe lors de la 1ère journée, inscrivant deux buts dans les dernières minutes à San Siro. Encore quelque peu irréguliers en championnat, les Italiens devront donc se méfier de Schalke 04, qui n’avait perdu que d’un but contre le PSV Eindhoven.
Les Bataves affrontent Fenerbahçe à Istanbul, où les Turcs restent sur un cinglant 3 à 0 infligé à Manchester United en C1 la saison dernière. En groupe “F”, après leur victoire sur le Real (3-0), les Lyonnais affrontent l’autre vainqueur de la 1ère journée, Rosenborg, qui n’a perdu qu’un seul de ses 17 matches disputés à domicile en Ligue des champions. L’ OL , un peu moins fringant en championnat, malgré son avance flatteuse, peut toutefois frapper un grand coup et s’offrir un parcours plus serein en cas de victoire. Le Real – privé de Zidane – est lui dans une position plus ingrate. Même si les Espagnols commencent à donner des signes de renouveau, confirmés par leur victoire en Liga contre Alavès dimanche (3-0), ils n’ont déjà presque plus droit à l’erreur. Leurs adversaires ont cependant des statistiques à pleurer à l’extérieur: en 25 déplacements, les Grecs de l’Olympiakos n’ont obtenu que 4 nuls pour 21 défaites (15 buts marqués, 62 encaissés). Petit bonus pour Raul qui, s’il marque son 50ème but pour le Real, détrônera le légendaire Di Stefano comme meilleur buteur de l’histoire de la C1.
Pour ce qui est du groupe G, Liverpool et Chelsea vont (déjà) jouer la revanche de la demi-finale de la saison dernière, dont les "Reds" étaient sortis vainqueurs. Sauf que les hommes de Rafael Benitez ont bien du mal en ce début de saison à digérer leur trophée. Leur début de championnat n’est pas loin d’être catastrophique: ils pointent en effet à la 13e place avec déjà 14 points de retard sur Chelsea, leader qui a remporté ses sept matches et encaissé un seul but! Les "Reds" et les "Blues" se sont déjà affontés 137 fois depuis 1907, avec une nette avance pour Liverpool (63 victoires contre 47 pour Chelsea et 27 nuls). Anderlecht, qui reste sur 8 défaites consécutives en Ligue des champions, reçoit le Betis Séville, pour mettre fin à cette série noire. En groupe H, l’Inter Milan a démarré petitement face à Bratislava (1-0) lors de la 1ère journée. Les Glasgow Rangers avaient eu du mal mais s’étaient révélés plus prolixes face à Porto (3-2). Les Milanais savent donc à quoi s’attendre face à des Ecossais qu’ils n’ont plus croisés depuis 21 ans. Le FC Porto, invaincu depuis neuf rencontres à domicile en C1, et déjà en tête du Championnat portugais, aimerait bien enfoncer Bratislava pour se replacer.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *