Racisme sur les stades européens

Samedi dernier, la rencontre Slovaquie-Angleterre, comptant pour les qualifications de l’Euro 2004 a failli dégénérer. Deux joueurs anglais de couleurs, Ashley Cole et Emile Heskey, ont essuyé des insultes racistes de la part des supporters slovaques. Les événements se sont empirés lorsque les supporters anglais qui ont fait le déplacement à Bratislava pour épauler leur sélection ont commencé à jeter des projectiles sur les gradins des supporters slovaques. La police a dû intervenir pour mettre fin à des incidents qui traduisent un malaise croissant dans les milieux footbalistiques européens.
Comme suite à ces événements, la Fédération slovaque de football a réagi en présentant, mardi, ses excuses. Le président de la Fédération, Frantisek Lurinec, a adressé une lettre à son homologue britannique, condamnant vivement ces comportements racistes et s’engageant à ce qu’ils ne se répètent pas.
Laurinec a dénoncé le comportement de « ces supporteurs qui sont responsables des injures et ainsi également de la mauvaise ambiance du match », affirmant toutefois que « le racisme n’est pas typique pour tous les supporteurs slovaques ». Le sélectionneur suédois de l’équipe d’Angleterre de football, Sven-Goran Eriksson, a accueilli ces excuses comme «un beau geste». Eriksson s’est exprimé au cours d’une conférence de presse mardi à Southampton. «Un travail en profondeur impliquant toutes les parties, clubs, fédérations, instances internationales (UEFA et FIFA), doit être fait» pour éradiquer ce fléau, a ajouté le sélectionneur. Il a ensuite tenu à rendre hommage à Cole et Heskey, les deux joueurs anglais victimes directes d’insultes racistes à Bratislava. Eriksson n’est pas à sa première expérience. Entraîneur de la Lazio de Rome, il a eu à subir le racisme dans les stades italiens. Il est à signaler que le club romain compte dans les rangs de ses supporters un noyau de néo-fascistes. Pas plus tard que ce week-end, quatre ultras de ce club de football de la première division italienne ont été arrêtés et accusés d’avoir très grièvement blessé à coups de chaînes et de battes de base-ball un immigré marocain de 31 ans, a-t-on appris mardi auprès de la police de Rome. La victime, Kay Abessalam, grièvement blessée à la tête, était toujours dans le coma, mardi, après avoir été opéré d’un hématome.
Les incidents du match Slovaquie- Angleterre seront au centre des travaux de la prochaine réunion de la Commission de discipline de l’Union européenne de football (UEFA) qui sera tenue le 21 novembre à Nyon en Suisse. La commission devrait également se prononcer sur les incidents qui se sont produits entre supporteurs anglais et forces de l’ordre après l’ouverture du score par la Slovaquie. Selon, le directeur de communication de l’UEFA, Mike Lee, il y aurait suffisamment de preuves rapportées par l’arbitre et le délégué de l’UEFA pour qu’une enquête soit ouverte, sans même attendre une initiative officielle.

loading...
loading...

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *