Raja-WAC : Un derby explosif

Dans une atmosphère surchauffée par un public vidadi et rajaoui très fair-play s’est déroulée la rencontre mettant aux prises le Raja au WAC pour le compte des 1/4 de finale de la Coupe du Trône édition 2003/2004. Dès l’entame de la partie sifflée par les deux arbitres Yahya Hanafi et Saïd Bouhaba, les deux formations au grand complet se sont livrées à un duel sans merci dominé par la tactique homme à homme très stricte de part et d’autre. Hormis le cumul de quatre fautes personnelles contractées par Khattabi du WAC, rien de particulier ne s’est passé au cours du premier quart-temps qui s’est terminé sur le score de 18/16 en faveur des Verts.
A la reprise du deuxième quart, les deux managers ont opté pour un jeu rigide où la force physique était de rigueur. Une tactique qui a permis aux joueurs du Raja de faire preuve de motivation et de concentration. Après les critiques qui ont suivi leur rencontre précédente en championnat contre le MAS, ils ont certainement eu à coeur de se racheter devant leur large public. Mais malgré tout, le WAC n’a pas lâché le morceau et a regagné les vestiaires avec deux points de plus que son adversaire (34/36). Lors de cette première période, le Raja a réussi 10/25 à 2 pts, 3/10 à 3 pts et 4/9 de lancers-francs. En revanche le WAC a réussi 10/18 à 2pts, 3/11 à 3pts et 7/15 de lancers-francs.
Du retour des vestiaires, il y a lieu de signaler que l’arbitrage du duo Hanafi/Bouhaba a eu un impact négatif sur le déroulement de la partie. Ce qui a, en quelque sorte, énervé tous les acteurs sur le terrain, le staff technique en tête, et engendré un jeu dur dont a été victime Karim Ayadi, élément potentiel du WAC suite à une faute intentionnelle commise sur lui par Amrallah du Raja. Le blessé a été transporté en urgence à la clinique dans un état de traumatisme crânien nécessitant des examens radiologiques et une hospitalisation de quelques jours. Le joueur widadi s’est également fait poser quatre points de suture au visage et cinq sur son cuir chevelu. Ce set s’achève au profit du WAC 50/56.
La dernière manche n’a pas été de bon augure pour le WAC qui a lourdement payé les frais de la sortie inopinée de son atout offensif Karim Ayadi d’une part et de l’expulsion de son intérieur Goboljob pour avoir cumulé cinq fautes personnelles. Terriblement agressif, le Raja a d’entrée placé les hommes de Bouchaïb Harras sous pression, contribuant à les énerver pour prendre ensuite le dessus sans pour autant parvenir à prendre un grand écart (64-62 à 5’12) puis 71-68 tel est le score finale. Le match retour s’avère très enflammé et sera ouvert à toutes les éventualité où seule l’équipe la plus calme et le plus disciplinée tactiquement parviendra à décrocher sur billet pour les demi-finales. À rappeler que Oussama, Amrallah, Fasili (RCA) et Goboljob sont sortis pour 5 fautes personnelles. Les meilleurs marqueurs sont Mustapha Khalfi (16 pts) et Karim Ayadi (15 pts). Après une semaine sur leur opposition en championnat, le FUS et le TSC se retrouvent de nouveau dans une finale avant la lettre, les hommes de président Abdelali Zerouali du FUS n’ont trouvé aucune difficulté pour infliger une sévère correction à leur homologue du TSC sur la marque de 83/62. A cet effet, le FUS a pris une bonne option pour jouer le carré d’or. En battant le RSB l’ASS n’a fait que confirmer son excellent parcours que ce soit en Coupe ou en championnat, et ce, grâce à sa discipline autour de ses deux maîtres à jouer en l’occurrence Zouheïr Bourouis et Mustapha Didouche.
La rencontre a tourné au profit de l’ASS 77/64 devant une accrocheuse équipe de la RSB. Au match retour, les protégés de Bouchaïb El Azhari sont appelés à marquer plus de treize points pour espérer une place à l’étape suivante. A Tanger, le nouveau coach du MAS Driss Ghissassi l’enfant du cru a donné enfin un peu de consistance au jeu intérieur de son équipe ce qui lui a permis de réussir un autre joli coup en déplacement au détriment de l’IRT, cette victoire de 67/78 synonyme d’une qualification aux demi-finales compte tenu du match retour prévu à Fès le 20/03/2004.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *