Rencontre entre vieilles connaissances

Le Deportivo La Corogne et la Juventus Turin, qui s’affrontent mercredi en 8e de finale aller de la Ligue des champions de football, se connaissent par coeur pour s’être déjà rencontrés trois fois en trois ans en C1.
Les supporteurs les plus fidèles de la Juventus connaissent bien La Corogne : ils s’y rendent en moyenne une fois par an depuis quatre ans pour suivre leur club en Galice. Cette quatrième double confrontation est certes le fruit du hasard des tirages au sort mais aussi le signe que les deux clubs font preuve d’une belle régularité nationale et européenne.
Curieusement, les deux équipes ont fait quatre fois match nul et gagné une fois chacune lors de leurs affrontements avec un léger avantage psychologique pour la Juventus qui s’était qualifiée la saison dernière à la 2e place du groupe derrière Manchester, mais à égalité de points avec le Depor (2-2 à Riazor, victoire 3-2 de la Juve en Italie). « On a une furieuse envie de passer contre la Juventus, une équipe qui nous a injustement éliminés l’année dernière, a affirmé l’Argentin Lionel Scaloni du Depor. Gagner ici au Riazor est d’autant plus important qu’on sait comment eux jouent en Italie. La Juventus n’est pas une équipe qui t’écrase. » Les deux clubs, tous deux 3e de leur Championnat à six points du leader (Real Madrid et Milan AC), n’abordent toutefois pas le match dans les meilleures conditions.
Côté galicien, si le club n’a pas encaissé de buts lors des quatre derniers matches, l’équipe est en panne offensive, l’avant-centre Diego Tristan faisant preuve d’une inefficacité qui lui est peu coutumière. L’Uruguayen Walter Pandiani, de retour de blessure, pourrait être titularisé en attaque. Le moral n’est ainsi pas au firmament et, lundi, l’entraînement s’est terminé par un incident entre l’entraîneur Javier Irureta et l’attaquant international espagnol Luque. « C’est aussi grave qu’un cancer », a ironisé le technicien, qui s’est déjà « engueulé » cette saison avec Diego Tristan, Naybet et Romero…

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *