Schumacher, 100% podium

La Scuderia Ferrari a réalisé le doublé, avec Rubens Barrichello, qui a occupé la deuxième marche du podium du GP du Japon. Après avoir dominé toute la course, Barrichello n’assurant qu’un court intérim (21e tour) le temps d’un ravitaillement, Michael Schumacher s’imposait devant son coéquipier brésilien, le Finlandais Kimi Raikkonen (McLaren-Mercedes).
Le Colombien Juan Pablo Montoya (Williams-BMW), le Japonais Takuma Sato (Jordan-Honda), fêté comme un vainqueur par le public nippon, et Jenson Button (Renault) prenaient les places d’honneur, après que Ralf Schumacher (Williams-BMW) eut abandonné (49e tour) alors qu’il occupait la troisième place. « Merci les gars, vous avez fait un boulot incroyable ». Ces quelques mots, Michael Schumacher les prononçait dans sa radio durant son tour d’honneur. L’Allemand venait de réussir l’incroyable en obtenant la 64e victoire de sa carrière, la onzième cette saison, la cinquième au japon. Mais aussi, le quintuple champion du monde réussissait l’exploit unique dans l’histoire de la F1 de terminer tous les grands prix de la saison sur le podium, avec onze victoires, cinq places de deuxième et une de troisième, pour un total record de 144 points sur 170 possibles. Preuve d’une domination que Ferrari confirmait par un neuvième doublé cette saison, le cinquième consécutif. Michael Schumacher ajoutait même un autre record à son actif celui des «hat-tricks» (pole, victoire, record du tour), détrônant avec ses douze «coups du chapeau» le légendaire britannique Jim Clark.
2003 ? L’Allemand y pense déjà. « Je m’attends à ce que cette prochaine saison soit plus difficile. La concurrence sera plus rude. Nous pourrons nous battre pour la victoire, c’est certain, mais je ne pense pas que nous puissions remporter autant de victoires. Ce sera un challenge intéressant. »

loading...
loading...

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *