Sortie prématurée des FAR et du WAC

Sortie prématurée des FAR et du WAC

Il n’y aura pas de représentant du football marocain dans les quarts de finale de la Coupe de la Confédération Africaine. Tel est le bilan de la participation marocaine à l’issu des rencontres des huitièmes de finale de la CAF, disputés samedi dernier. Auteur d’un nul vierge au match-aller, disputé le 11 juillet à Luanda, l’équipe des FAR s’est inclinée, samedi dernier, au Complexe sportif Prince Moulay Abdellah à Rabat, face à la formation angolaise de Petro Atletico sur le score de 0-1. Tombeurs des Tunisiens du Club Africain, lors des seizièmes de finale, les hommes de M’hamed Fakhir n’ont pas pu rééditer l’exploit face aux Angolais de Petro. Tout au long de la rencontre, les coéquipiers de Fadli ont eu du mal à dominer leurs adversaires. Faute d’agressivité, ces derniers ne sont jamais parvenus à trop inquiéter leurs adversaires. Il faut dire aussi que les Militaires se sont heurtés à une défense angolaise bien repliée autours de son gardien Jean Louis.
Malgré les multiples tentatives de Kedioui, Mouâtaz et Zerouali, les coéquipiers de Brazi n’ont rien pu faire face à la vigilance et au marquage individuels des défenseurs angolais. Bien organisés sur le terrain et occupant presque tous les compartiments de jeu, les Angolais ont réussi à imposer leur jeu : dominer le milieu de terrain et procéder par les contre-attaques. Tactique qui a failli donner ses fruits à plusieurs reprises. Mais ce n’était que partie remise puisqu’il a fallu attendre la 44ème minute pour que les visiteurs trouvent la brèche. Résultat qu’ils ont su gérer jusqu’au coup de sifflet final de l’arbitre.
Finalement, ce que les Angolais n’ont pas pu faire à Luanda l’ont réussi à Rabat. Piégés à domicile et devant leur public, les Militaires ont, certes, essayé de remettre les pendules à l’heure, mais c’était sans compter sur la volonté et la détermination des Angolais. En trébuchant face à Petro Atletico, la formation des FAR a encore une fois raté l’occasion de renouer avec le succès. Elle qui a laissé filer le titre de champion du Maroc lors de la dernière journée du championnat. Aventure terminée également pour l’autre représentant marocain dans cette compétition, le Wydad de Casablanca. Battus, il y a deux semaines, à Kumassi par 2-0, les Rouge et Blanc ont été tenus en échec (1-1), samedi soir, au Complexe sportif Mohammed V de Casablanca face à la formation ghanéenne de l’Asante Kotoko. Pourtant, les coéquipiers de Lemyaghri, qui avaient à remonter le handicap des deux buts de l’aller, ont bien entamé la rencontre créant les occasions les plus nettes. Prenant d’assaut leurs adversaires, les protégés de Hassan Benabicha sont parvenus à ouvrir le bal à la 36ème minute grâce à un joli coup de tête de l’attaquant Mourad Erraji. À presque dix minutes de la fin de la première période, c’était le moment idéal pour emballer le match.
Tout le monde croyait que le WAC allait le faire, ou au moins ajouter un second but synonyme de prolongations. Dès l’entame de la seconde période, les Wydadis ont essayé de passer à la vitesse supérieure, en multipliant les passages par les couloirs et balles en profondeur, mais ils se sont trouvés face à une équipe ghanéenne bien organisée. En faisant entrer Bahafid et Gosso-Gosso, à la place de Madih et d’Aït Laâri, Benabicha voulait donner du sang neuf à la ligne offensive du WAC. Mais ses deux changements se sont avérés inefficaces. Au contraire, les dernières minutes de jeu ont été marquées par le réveil des joueurs ghanéens qui, profitant de certaines erreurs défensives, ont failli revenir au score. Et c’est d’ailleurs sur l’une de ces bourdes que les visiteurs égaliseront à quatre minutes du coup de sifflet final par l’intermédiaire de leur attaquant Shilla Al Hassan.
Une douche froide pour le public des Rouge et Blanc, venu encourager son équipe, malgré une saison en demi-teinte. Pour les FAR et le WAC de Casablanca, la saison est terminée. Eux, qui voulaient sauver les meubles, avant la reprise du championnat national et les compétitions arabes et africaines.

loading...
loading...

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *