Stades sportifs ou pièges à rat ?

Stades sportifs ou pièges à rat ?

Ce samedi, le Raja de Casablanca recevra au complexe sportif Mohamed V le club égyptien d’ENPPI dans le cadre de la finale aller de la Ligue arabe des clubs champions. Les «Verts» entameront ce match avec une grande confiance. Leur victoire au match aller (2-1) leur donne largement l’avantage. En plus, ils auront l’appui des supporters qui seront certainement nombreux à venir assister à ce rendez-vous.
Le seul problème qui risque de se poser sera celui de la sécurité. En effet, la dernière rencontre du club casablancais face à l’équipe algérienne de la Jeunesse Sportive de Kabylie a remis à nouveau cette question de sécurité sur le tapis.
Le bilan des actes de hooliganisme a été désastreux avec la mort d’un jeune supporter âgé de 12 ans, Ali Zaki, au moment où les blessés sont au nombre de 32 dont deux dans un état grave.
Des «supporters» en colère qui n’en font qu’à leur tête, semaient le terreur et le désordre.
La mort du jeune Ali Zaki est dû en partie au niveau de sécurité au sein du complexe Mohammed V qui obéit aux normes internationales…des années 70. Face aux actes de vandalismes en pleine ascension, les forces de sûreté nationales optent souvent pour la manière radicale. Faute de moyens, ils n’ouvrirent qu’une partie des portes du stade et ce pour mieux contrôler le flux des supporters.
Dans certains pays, comme en Espagne, l’évacuation d’un stade ne prend que quelques minutes, alors qu’au Maroc il faut au moins une heure, voire plus. Et le résultat n’est pas garanti. La preuve, Ali Zaki en a payé les frais.
Le complexe Mohammed V n’est pas le seul à souffrir de ces problèmes de sécurité. En effet, la majorité des stades marocains connaissent le même sort. 
Récemment, le président de la FRMF a proposé l’examen d’un certain nombre de mesures préventives et dissuasives, dont notamment l’organisation de campagnes de sensibilisation auprès des clubs et des associations des supporters et du public, ainsi que la possibilité de doter les stades de systèmes de télésurveillance.
La FRMF a assuré d’œuvrer en coordination avec l’Union arabe de football, le Secteur du sport et les autorités locales en vue de réunir toutes les conditions nécessaires à la bonne organisation de ce match retour.
Parmi les mesures envisagées, le bureau fédéral a annoncé l’installation au complexe MohammedV d’un système de télésurveillance des spectateurs.
Reste à se demander à quoi servirait d’équiper le complexe d’un système à la Big Brother ? Pas grand-chose. Du moins, actuellement. Aujourd’hui, le complexe Mohammed V ressemble plus à un labyrinthe truffé de pièges qu’un stade sportif digne de ce nom. Le fait que les stades marocains sont à des années lumières du niveau de sécurité des grands stades comme le Santiago Bernabéu, n’est, toutefois, pas une fatalité. Il faut simplement que la mise à niveau de nos complexes soit une priorité. Après tout, la mise à niveau du football national passe par la mise à niveau des infrastructures.


 Coupes Africaines : Les FAR et L’OCK pour Confirmer à domicile


Forts de leur match nul obtenu à l’aller en huitièmes de finale, les clubs marocains des FAR et de l’Olympique de Khouribga (OCK),  engagés respectivement en Ligue des champions et en Coupe de la confédération (CAF), aborderont la phase retour samedi avec l’objectif de confirmer  à domicile.
En Champions League, les militaires recevront les Tunisiens du club sfaxien  au complexe sportif Prince Moulay Abdellah à Rabat, à partir de 16h00, alors que l’OCK accueillera au stade du phosphate à Khouribga le club nigérian de Lobi Stars (15h00).


Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *