Tirage au sort des 8e de finale de la Ligue des champions

Tirage au sort des 8e de finale de la Ligue des champions

Le Real Madrid et le FC Barcelone, deux des grands favoris de la Ligue des champions, auront fort à faire en 8es de finale puisqu’ils affronteront respectivement Manchester United et l’AC Milan, selon le tirage au sort effectué jeudi par l’UEFA.
Les matches aller se répartiront entre les 12, 13, 19 et 20 février et les matches retour entre les 5, 6, 12 et 13 mars, et la finale se jouera à Wembley le 25 mai.
Le Real de Jose Mourinho, distancé dans le championnat d’Espagne avec 13 points de retard sur le Barça après 16 journées, a fait de la C1 son objectif prioritaire.
Après 2004 et 2010, l’entraîneur portugais, de plus en plus contesté en interne, vise une troisième Ligue des champions personnelle – la 10e pour le Real – et une revanche après avoir échoué deux fois de suite en demi-finale.
C’est dire si le Real jouera sa saison lors de ces 8es de finale, avec un match retour le 5 mars qui verra le retour du Portugais Cristiano Ronaldo à Old Trafford.
Il faudra se frotter au MU d’Alex Ferguson, finaliste malheureux des éditions 2009 et 2011 et qui a trouvé en Van Persie un buteur régulier et complémentaire à Rooney. Les Red Devils auront surtout à cœur d’effacer la sortie de route de la saison dernière, lorsqu’ils avaient été piteusement reversés en Europa League à l’issue des poules puis rapidement éliminés.
«C’est le match que tout le monde voulait voir, mais plus tard dans la compétition», a noté le dirigeant de Manchester United, John Alexander. «Les deux clubs ont une immense histoire dans cette compétition. L’année où nous avons battu le Real Madrid est aussi l’année où nous avons gagné la finale à Wembley» (en 1968).» Plus récente, la dernière confrontation entre les deux clubs est entrée dans la légende de la compétition, en quarts de finale de la C1 2003. Le Real l’avait emporté 3-1 à l’aller, et s’était qualifié au retour malgré sa défaite 4-3, avec un triplé du buteur brésilien Ronaldo à Old Trafford.
L’autre choc est italo-espagnol, entre l’AC Milan et le Barça. Le club italien, s’il est moins compétitif qu’il y a quelques années, demeure une valeur sûre européenne, avec par exemple son jeune attaquant El Shaarawy, meilleur buteur de Serie A (14 buts).
Le Milan avait aussi donné du fil à retordre au Barça la saison dernière lors de la première journée de la phase de groupes au Camp Nou (2-2), avant de céder à domicile à San Siro (2-3).
Autre affiche relevée, celle entre Arsenal et le Bayern Munich, finaliste malheureux de l’édition 2012. «Je me réjouis de retrouver Poldi (Lukas Podolski) et Per (Mertesacker) car c’est toujours spécial d’affronter des partenaires de l’équipe nationale», a commenté le capitaine bavarois, Lahm. «Nos chances de qualification sont réelles».
Le Paris SG, qui nourrit de grandes ambitions européennes depuis son rachat en 2011 par un fonds d’investissement qatari et son investissement pharaonique (Ibrahimovic, Thiago Silva…), affrontera Valence. Autre choc «latin», FC Porto-Malaga. La Juventus et Schalke 04 devront se frotter aux publics respectivement du Celtic Glasgow et de Galatasaray, tandis que le Shakhtar Donetsk et Dortmund se rencontreront pour essayer de poursuivre leur progression européenne.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *