Un comité national contre le hooliganisme

Un comité national contre le hooliganisme

Un comité national pour lutter contre le hooliganisme est en cours de création par le ministère de la Jeunesse et des Sports en étroite collaboration avec plusieurs départements concernés notamment le ministère de l’Intérieur et le Comité national olympique marocain (CNOM), c’est ce qu’a déclaré à ALM un responsable du ministère de la Jeunesse et des Sports. Le comité devrait être présidé par la ministre Nawal El Moutawakkil. Des commissions locales, présidées par les agents d’autorité locale seront aussi instaurées dans différentes régions du Royaume. Cette décision a été prise, mardi 7 octobre lors d’une réunion tenue à Rabat au siège du ministère de la Jeunesse et des Sports, 48 heures après les incidents anti-sportifs qui ont eu lieu lors du match du championnat national ayant opposé le KACM au Wydad. Ce match a été soldé, rappelons-le, par un nul (1-1). Cette rencontre, co-présidée par la ministre de la Jeunesse et des Sports, Nawal El Moutawakil, et Saâd Hassar, secrétaire d’Etat auprès du ministre de l’Intérieur, avait pour objectif de parvenir à «une vision et une stratégie communes en vue d’empêcher la reproduction de tels incidents contraires à l’esprit et aux valeurs du sport», indique un communiqué du ministère de la Jeunesse et des Sports.
Ce comité aura pour mission «d’élaborer un calendrier unifié en vue de décaler les dates d’organisation des manifestations sportives les plus importantes, l’objectif étant de permettre aux autorités de prendre les mesures nécessaires, que ce soit à l’intérieur ou en dehors des stades». Le ministère de la Jeunesse et des Sports a décidé aussi de réformer la loi nationale relative à l’éducation physique et le sport portant le numéro 06-87, ajoute ce responsable du ministère.
Les nouvelles dispositions qui seront introduites concernent plusieurs points cruciaux relatifs au développement du sport national à l’instar de la loi française. S’agissant du hooliganisme, le Comité national aura deux missions pour combattre ce fléau qui s’installe de plus en plus dans la société marocaine. D’abord une mission éducative qui veillera à sensibiliser les gens par les médias et à enchaîner un travail dans les établissements scolaires. Sur le plan répressif, ce sont les dispositions du code pénal relatif à la violence qui seront appliquées.  Aussi, parmi les sanctions figure l’interdiction d’accéder au stade pendant une année. Malgré différentes tentatives, les autorités n’ont toujours pas réussi à enrayer cette violence qui a tendance à dominer les stades de plusieurs villes du Royaume. Les autorités locales du ministère de l’intérieur, le ministère de la Jeunesse et des Sports et les différents intervenants sont appelés à assurer aux citoyens la sécurité dans les stades comme cela est le cas dans la majorité des grands championnats.


Le KACM privé de ses supporters


La commission de discipline au bureau du GNFE1 a annoncé mardi 7 octobre son verdict quant aux incidents anti-sportifs qui ont eu lieu samedi dernier dans la cité ocre. Le Kawkab de Marrakech sera privé pendant les quatre prochaines journées de son public. Contacté par ALM, un membre du bureau du club marrakchi a formulé qu’il y avait précipitation lors de la prise de cette décision. Le bureau du club envisage d’interjeter appel contre cette décision.  Le KACM  a pourtant bien entamé la saison. Le club occupe une place avancée au classement du championnat.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *