Un pied en or

Un pied en or

«Soulier d’or» de la saison dernière, l’attaquant du Raja de Casablanca, Mustapha Bidodane, a été sacré meilleur buteur du Championnat de première division du Groupement national de football, saison 2003-2004, avec un total de treize buts, devant Ahmed Ajddou des FAR, avec huit réalisations. C’est la troisième fois que Bidodane décroche le titre de meilleur goleador. Le premier remonte à la saison 2000.
À l’époque, il portait les couleurs du FUS de Rabat. Club avec lequel il a marqué 17 buts. Son instinct de buteur a fini par attirer les convoitises des dirigeants des plus grands clubs du Championnat national, dont ceux du Raja de Casablanca qui n’ont pas lésiné sur les moyens pour s’attacher les services du Rbati. Transféré en décembre 2002 chez les Vert et Blanc pour un montant global de 1,2 million de DH, Bibodane n’a pas mis trop de temps pour frapper fort puisqu’il a fini la saison 2002-2003 avec un total de 14 réalisations. Sa brillante prestation avec le Raja de Casablanca lui a valu une place en équipe nationale. Sollicité par le sélectionneur national Baddou Zaki, Bidodane est l’un des rares joueurs nationaux à avoir fait le voyage avec les Lions de l’Atlas en Tunisie lors de la Coupe d’Afrique des Nations qui a eu lieu en Tunisie. Même s’il n’a pas été aligné par Zaki, il a toujours été considéré comme un remplaçant de luxe.
De retour de Tunisie, l’attaquant du Raja a été victime d’une blessure qui l’a éloigné de la compétition pendant plusieurs semaines. Certes, cette blessure a freiné le compteur du buteur rajaoui, mais il s’est vite ressaisi, surtout durant les dernières journées du championnat où il a marqué des buts décisifs comme lors de la dernière journée contre le KAC. «J’aurais pu marquer plus si ce n’est la blessure», a déclaré Mustapha Bidodane. Avant de rejoindre le Raja, Bidodane évoluait au sein du club du FUS, en provenance de l’équipe de la Douane de Rabat. Après avoir brillé avec le FUS, Bidodane a été convoité par le club saoudien de Nasr, où évoluait l’ex-international marocain El Bahja. Devant l’offre alléchante du club saoudien, l’international marocain n’a pas hésité à signer en 1998 un contrat d’un an.
Pour le Rbati des Vert et Blanc, ce passage, vécu comme une mauvaise expérience sur le plan sportif, n’est plus qu’un simple mauvais souvenir. Son retour au bercail lui a donné un nouveau souffle. Son beau parcours a été récompensé par le prix du «Soulier d’or» décerné chaque année par notre confrère «Al Mountakhab». «Le Ballon d’or», lui, est revenu à un autre rajaoui, Chadli. Bidodane aura, donc, tout vécu cette saison avec le Raja de Casablanca : participation avec l’équipe nationale à la CAN 2004, Coupe de la CAF, buteur pour la troisième fois, champion du Maroc pour la première fois. Tout cela à un moment où son club de Rabat, le FUS, peine à retrouver l’élite.

loading...
loading...

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *