Accueil Actualité Nord : Un deuxième plan d’action régional 2021-2023 pour le gouvernement ouvert
ActualitéUne

Nord : Un deuxième plan d’action régional 2021-2023 pour le gouvernement ouvert

Elle est l’une des premières régions adhérentes à l’OGP

 

Le Nord poursuit ses engagements en tant que l’une des premières régions adhérentes au Partenariat pour un gouvernement ouvert, communément appelé Open Government Partnership (OGP) au Maroc et dans la région MENA (Afrique du Nord et Moyen-Orient), en matière d’ouverture et de démocratie participative en vue d’une gouvernance plus transparente, efficace et responsable. Ainsi et pour la mise en œuvre des objectifs du deuxième Plan d’action régional (PAR) 2021-2023 pour l’OGP, la région vient de clôturer, vendredi 11 novembre au sein de son siège à Tanger, une série d’ateliers au profit des représentants des organisations de la société civile, des services publics et départements ministériels concernés, des médias et des élus, et ce conformément aux principes de ce programme au titre de cette période.

Répartis sur une durée de quatre jours, les travaux de cette rencontre portaient notamment sur l’activation de la plateforme numérique de suivi et d’évaluation du PAR ; le renforcement de la démocratie participative et les mécanismes de consultation publique ; le droit d’accès à l’information et la transparence dans les marchés publics ainsi que les stratégies régionales pour favoriser l’intégration des personnes en situation de handicap, l’amélioration de la condition des femmes en situation précaire, la protection et la promotion des droits des migrants et des réfugiés.

A l’instar du premier plan régional fondé sur «18 engagements de l’Open Government Partnership», le PAR 2021-2023 est élaboré sur la base de quelque 22 engagements de l’OGP, dont «La promotion de l’égalité et de la participation des femmes à la vie publique et leur autonomisation économique», «L’amélioration de la qualité des services publics relatifs à la protection de l’enfance», «La mise en place de mécanismes de soutien à la transparence des aides publiques accordées aux organisations de la société civile», «La mobilisation de la société civile et le renforcement de ses capacités pour améliorer sa participation au suivi et à la mise en œuvre de la politique environnementale» et «Le développement et le partage d’une boîte à outils pour renforcer la communication et la participation citoyenne au niveau des collectivités territoriales».

Ainsi et à travers son intégration parmi les membres de ce programme, la région s’engage à partager son expérience dans la conduite et la mise en œuvre de processus de co-création et de démocratie participative avec les organisations de la société civile et à promouvoir les principes de l’OGP auprès des institutions similaires au Maroc et dans la région MENA. Elle a également pour mission de collaborer par le partage de son apprentissage en tant que gouvernement ouvert avec d’autres juridictions régionales et locales dans les réseaux spécifiques.

Articles similaires

Le Maroc rouvre son ambassade à Baghdad

Le Maroc a rouvert samedi son ambassade à Baghdad. La cérémonie d’inauguration...

Commission des investissements : Des projets de plus de 28 MMDH approuvés vendredi

12 projets de conventions et 14 avenants ont été examinés ainsi que...

Dévoilé à l’occasion de sa journée mondiale : Un ouvrage inédit sur les enjeux numériques pour la douane

Les cyberfraudeurs réagissent très rapidement aux évolutions des législations, des règlements et...

Agriculture durable : Les avancées du Maroc en matière de micro-irrigation présentées à Dakhla

Micro-irrigation  » Cette rencontre internationale, scientifique et technique constitue l’occasion pour de...

EDITO

Couverture

Nos supplément spéciaux

Articles les plus lus

Jouer est une maladie