Renault-Maroc élargit son leadership industriel et commercial

Renault-Maroc élargit son leadership industriel et commercial

Renault-Maroc ambitionne de maintenir sa position en tant que leader en part de marché, en fabrication et en profitabilité. C’est ce qu’affirme Jacques Prost, directeur général du groupe au Maroc, lors de sa présentation, jeudi 29 mai, à l’usine de Tanger, des grandes lignes de sa nouvelle vision 2016. «Cette vision s’inscrit dans le cadre de la stratégie globale de Renault», tient-il à préciser.

Renault-Maroc cherche, poursuit M. Prost, à atteindre ses objectifs grâce au renouvellement de la gamme Renault et Dacia, à savoir Nouvelle Clio 4, Captur et la Nouvelle Mégane pour Renault, Logan phase 2, Sandero phase 2, Duster phase 2, Lodgy et Dokker pour Dacia, en plus d’une gamme de véhicules étendue qui sera lancée tout au long des trois ans à venir. «Le succès des deux marques du groupe a été confirmé au dernier Salon Auto Expo», souligne-t-il. Cette nouvelle vision vient confirmer, selon M. Prost, la volonté de Renault-Maroc de se positionner en tant que constructeur qui produit et exporte des véhicules de qualité, mais aussi celle de créer un groupe qui unit les différentes entités présentes dans le Royaume, notamment  Renault commerce Maroc, RCI Finance Maroc ainsi que les deux usines Somaca de Casablanca et Renault-Nissan de Tanger.

Le groupe poursuit l’extension de sa couverture commerciale à travers le Royaume, avec notamment la mise en place de onze nouveaux agents directs à fin 2014 et quatre nouvelles succursales à Casablanca, dont trois sont déjà opérationnelles.  

De nouveaux autres projets viennent renforcer l’activité industrielle du groupe, et ce, dans le cadre de la stratégie Afrique de Renault. Renault Maroc a réussi, en parallèle, à développer sa plate-forme d’export  (baptisée International Logistics Network-ILN), de pièces réalisées dans l’usine Renault-Nissan de Tanger ou chez ses fournisseurs locaux, et ce, vers d’autres usines de Renault, notamment en Inde, au Brésil, en Russie et en Colombie. Ce qui lui permet d’atteindre «d’ici 2016 plus de 100 conteneurs exportés par semaine à travers le port Tanger Med», souligne M. Prost.

Renault-Maroc a contribué, selon ce même responsable, à l’amélioration de la balance commerciale du Royaume. Ce qui a entraîné une hausse des exportations de l’automobile de 48% à fin avril 2014. «Renault-Maroc exporte aujourd’hui environ 90% de sa fabrication de l’usine de Tanger et environ 50% de sa fabrication de l’usine de Casablanca», selon les responsables.

Considéré comme un grand employeur (près de 8.000 personnes, dont environ 5.000 à l’usine de Tanger), Renault-Maroc étudie avec le ministère de l’éducation nationale et la formation professionnelle un projet de mise en place d’un Bac professionnel pour la filière automobile.
Opérationnel depuis plus de trois ans, l’Institut de formation aux métiers de l’industrie automobile à Tanger-Med a permis  de donner plus d’un million d’heures de formation.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *