970x250

Les journées du cinéma tunisien, du 12 au 14 mai à Tétouan

Les journées du cinéma tunisien,  du 12 au 14 mai à Tétouan

La ville de Tétouan accueille les 12, 13 et 14 mai les journées du cinéma tunisien.

Initiée par la Fondation du festival cinématographique de Tétouan, cette manifestation culturelle organisée en collaboration avec l’ambassade de Tunisie au Maroc sera marquée par la projection de plusieurs films tunisiens tous courants confondus. Le coup d’envoi de ces journées sera donné jeudi au niveau du centre culturel de Tétouan (Maison de la culture) avec la projection de deux films dont le premier est intitulé «Aya» de Moufida Fedhila, qui relate l’histoire d’une petite fille vivant au sein d’une famille composée d’un père extrémiste et une mère déchirée intérieurement.

Le deuxième long-métrage, «À peine j’ouvre les yeux» de Leyla Bouzid, dont les péripéties se passent quelque temps avant la révolution tunisienne en 2011, raconte l’histoire de «Farah» dont la famille souhaite qu’elle poursuit ses études en médecine alors qu’elle les abandonne à l’âge de 18 ans. Le programme du vendredi comprend la projection des long-métrages «La Voie normale» d’Erige Sehiri qui reflète le courage de cheminots tunisiens et «Les Silences des palais» de Moufida Tlatli qui décortique la vie d’Alia, une adolescente vivant au sein d’une famille nombreuse.

Au dernier jour, le public aura rendez- vous avec le film «Fleur d’Alep» de son réalisateur Ridha Béhi. Le film brosse le portrait d’une mère tunisienne nommée «Salma», infirmière mariée très jeune et partie en Syrie à la recherche de son fils enrôlé dans le djihad.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.