Mawazine 2013 : Taio Cruz offre un coup de mix par une DJ

Mawazine 2013 : Taio Cruz offre un coup de mix par une DJ

Pendant 9 jours, la ville de Rabat a vibré aux multiples rythmes du monde lors du Festival Mawazine. Samedi 1er juin, cette manifestation a pris fin avec des concerts grandioses marqués, selon les initiateurs, par la présence de 2.500.000 spectateurs dans les différentes scènes.

Entre autres, l’espace Nahda a drainé, selon la même source, des dizaines de milliers de personnes qui ont assisté au spectacle de  l’Egyptien Tamer Hosni. Quant à la scène de l’OLM Souissi, elle a, à son tour, attiré le même nombre de festivaliers majoritairement des jeunes fans de Taio Cruz.

En avant-première du concert de ce chanteur anglais, l’auteur-compositeur-interprète et producteur américain, Ceelo Green, qui portait une djellaba marocaine en noir, a livré un show «chaud» en compagnie de quatre danseuses qui se sont lancées dans des chorégraphies assez «sexy» lors du concert. Avec son timbre aigu et son style soul caractéristique, Ceelo Green, interprète du hit «Crazy» et connu pour être la véritable bête de scène, a fait sensation en mariant avec succès une musique à base de rap, de funk et de RnB.

Après Ceelo Green, la scène a été cédée à l’Anglais, Taio Cruz, qui a enflammé ses fans en interprétant ses plus grands tubes «Don’t Break your Heart» et «Dynamite» entre autres.

Le collaborateur de Jennifer Lopez, David Guetta ou Britney Spears, est resté fidèle au style qui a fait son succès à travers le monde : une approche ouverte de la musique, une attitude rafraîchissante et une musique branché influencée par la dance, la pop et le hip-hop. L’un des moments forts de la soirée était quand Taio Cruz a surpris son public en accompagnant sa prestation par celle d’une jeune DJ qui a, entre autres, présenté «Without You», un mix de David Guetta et Usher.

Vendredi, les habitués de la scène OLM Souissi avaient rendez-vous, en avant-première, avec la suédoise d’origine marocaine, Loreen. Présente pour la première fois au Maroc, la chanteuse, vêtue d’une tenue traditionnelle light qui lui permettait de se déplacer sur scène à l’aise a émerveillé le public avec un répertoire de chansons techno-pop qui cartonnent dans le monde, dont l’excellent titre Euphoria, qui lui est cher selon ses dires lors de son spectacle.

Et dès la fin de la prestation de Loreen, l’espace entourant la scène de l’OLM Souissi a été vivement squatté par les passionnés d’Enrique Iglesias qui a offert un spectacle à couper le souffle. De quoi garder de bons souvenirs de la 12ème édition de Mawazine.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *