Musique : Aflak, un single en style Fusion après le Ramadan

Musique : Aflak, un single en style Fusion après le Ramadan

Après avoir lancé deux singles : «Dawini» et «Leila » tournés en clip en 3D, le groupe Aflak est en train de préparer un autre single qu’il lancera après le mois sacré de Ramadan. Une chanson qui sera en style Fusion tout en portant l’empreinte du groupe. «Des nouveautés pour que le public marocain, notamment les jeunes, découvre Aflak davantage.

C’est un groupe qui a beaucoup contribué à la promotion de  la musique moderne au Maroc», déclare Mohamed Moufid Abba Sbai, manager et représentant officiel d’Aflak, qui prépare une tournée en Europe et au Maroc. Un groupe qui fait des shows grandioses grâce aux nouveaux membres qu’il abrite. En fait les frères Aflak, que Feu SM Hassan II appréciait et invitait au palais pour animer des soirées, étaient au nombre de 3 dont Aziz Fayet. Seul celui-ci dirige actuellement le groupe, les deux autres ayant opté pour leurs propres trajectoires artistiques.

Pour le moment, Aziz, installé en France tout comme ses frères, se produit sur scène en tant que leader aux côtés d’environ 17 autres musiciens marocains, français et espagnols. D’ailleurs, leur nombre peut varier selon la nature du spectacle à offrir.

Une configuration entreprise par le groupe depuis 2009. Leur collaboration donnera lieu en 2015 à un premier album qui contiendra 11 titres. Déjà le groupe compte à son actif 7 albums du temps des frères Aflak. Le dernier en date, sorti en 2005, s’intitulait «Enti». Pour rappel, ce groupe était le premier groupe marocain et arabe à jouer avec des instruments électriques dans les années  89 et 90.

Dans sa nouvelle configuration, Aflak a eu l’occasion de participer au Festival Mawazine en 2011 et celui de Taragalt en 2013.

Pour information, Aziz, issu d’un père français et d’une mère marocaine d’origine marrakchie, a de fortes attaches avec le Maroc. D’ailleurs, il est en train de finaliser son dossier pour obtenir la nationalité marocaine.

En fait cela fait presque 4 ans qu’il l’a déposé pour l’avoir. Et tellement il a nourri une passion pour le Maroc qu’il est en train de construire un riad à Marrakech. Cela lui donnera peut-être envie de s’y installer définitivement!  
 

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *