Non-reconduction de l’accord sur le gazoduc Maghreb-Europe : Aucun impact significatif sur le Maroc

Non-reconduction de l’accord sur le gazoduc Maghreb-Europe : Aucun impact significatif sur le Maroc

«La décision annoncée par les autorités algériennes de ne pas reconduire l’accord sur le gazoduc Maghreb-Europe (GME) n’aura dans l’immédiat qu’un impact insignifiant sur la performance du système électrique national».

C’est ce qu’ont indiqué l’Office national des hydrocarbures et des mines (ONHYM) et l’Office national de l’électricité et de l’eau potable (ONEE) dans un communiqué conjoint. Les deux Offices ont expliqué qu’eu égard à la nature du voisinage du Maroc et en prévision de cette décision, les dispositions nécessaires ont été prises pour assurer la continuité de l’alimentation du pays en électricité avant d’ajouter que d’autres options sont en cours d’études pour des alternatives durables, à moyen et long termes.

Pour rappel, le contrat du gazoduc Maghreb-Europe est arrivé à terme le 31 octobre 2021. Ce gazoduc en service depuis 25 ans a été construit par l’Espagne afin de permettre au gaz algérien de rejoindre l’Europe à travers le Maroc, dans des conditions de sécurité optimales. Ainsi, ce service était assuré par les personnels et le management marocains de la société Metragaz. La canalisation de ce gazoduc est de 1.400 kilomètres de long (540 km de tronçon terrestre) unissant l’Afrique et l’Europe par le biais d’un tronçon sous-marin (détroit de Gibraltar).

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *