Les « jihadistes » espagnols de Melilla en prison

Les « jihadistes » espagnols de Melilla en prison

Le juge Fernando Andreu de l'Audience nationale espagnole, la plus haute juridiction pénale en Espagne, a décidé lundi, 2 juin 2014,  la mise en détention des six membres du réseau chargé de recrutement et d'envoi de jihadistes pour leur intégration dans des organisations terroristes au Mali et en Libye, démantelé vendredi dernier par les services de sécurité espagnols. 



Les six membres de ce réseau " tous de nationalité espagnole ", ont été interpellés dans le préside occupé de Melillia dans une opération conjointe de la garde civile et de la police espagnole.

Parmi les détenus figure, le premier jihadiste espagnol revenu en Espagne du Mali pour "continuer à recruter des volontaires pour le compte de l'organisation terroriste", avait indiqué le ministère espagnol de l'intérieur dans un communiqué.

Toujours selon le ministère de l’intérieur espagnol, le réseau a "pu envoyer 26 djihadistes, 24 Marocains et deux Espagnols, aux groupes terroristes liés à al Qaeda au Sahel, concrètement le Mouvement pour l'unité et le djihad en Afrique de l'Ouest (MUJAO) ".



Les investigations menées ont déterminé que les djihadistes envoyés avaient rejoint les factions d'Al Qaeda dans la zone du sahel, particulièrement au sein de l'organisation terroriste MUJAO, un des groupes armés alliés à Al-Qaida au Maghreb islamique (AQMI).

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *