Société

Dessine-moi une famille

© D.R

Les nouvelles dispositions du code de la famille existent actuellement sous forme de bandes dessinées. Un moyen inédit et ludique pour la promotion des valeurs de la Moudawana. Initiée par «Leadership Féminin», cette première collection de bande dessinée est baptisée «Raconte-moi la nouvelle Moudawana».
Disponible en deux versions, arabe dialectale et française, elle a pour objectif principal la sensibilisation de la population marocaine notamment les jeunes à l’arsenal des mesures du nouveau code de la famille. Ce projet vise également la promotion des droits des femmes à travers la promotion des valeurs fondatrices du code de la famille et à couper cours aux rumeurs véhiculées autour de ses dispositions. La bande dessinée en version française est destinée essentiellement aux jeunes Marocains résidant à l’étranger. « Cette collection, la première du genre, s’inscrit dans le cadre des initiatives engagées par les différents intervenants agissant en faveur de la promotion de la culture égalitaire et de sa diffusion auprès des différentes catégories sociales et spécialement parmi les jeunes», a indiqué Mme Rachida Afilal, présidente de “Leadership Féminin” lors d’une conférence de presse tenue lundi dernier à Rabat pour annoncer le lancement de cette collection.
« Certes, le nouveau code de la famille est porteur des valeurs d’égalité, d’équité et de justice sociale. Cependant, en tant que texte juridique, il reste difficiles à comprendre par des personnes, qui tout en étant concernées n’ont ni la formation ni la spécialisation nécessaires pour en assimiler les dispositions.», a-t-elle souligné.
Ainsi, la bande dessinée renferme un ensemble de scénarios inspirés du vécu quotidien de la famille marocaine.
Elle aborde sept nouvelles dispositions du code à savoir « la responsabilité des deux époux dans la gestion de la famille », « l’âge au mariage », « la polygamie », « le divorce, la pension alimentaire et le domicile conjugal », « le divorce via la procédure du chikak », « le tutorat » et « le partage des acquis du mariage ».
Une approche inédite pour faciliter au simple citoyen marocain la compréhension et l’assimilation de ces dispositions. En somme, 8000 exemplaires en arabe dialectale et 7000 autres en français seront distribués.
Par ailleurs, ce projet est le fruit d’un partenariat tripartite entre le projet « Leadership Féminin », l’Association « CADRE » à Tanger et le « Réseau des Association de développement (RADEV) » à Larache. « Leadership féminin » est un projet initié par World Learning, ONG internationale oeuvrant pour la promotion des droits humains via le renforcement des capacités institutionnelles des ONG.
Le RADEV regroupe 37 associations de développement agissant dans la région du Nord, alors que l’association, centre d’action pour le développement des relations euro-méditerranéennes (CADRE), regroupe des Belges d’origine marocaine.
La mise en place de la nouvelle Moudawana constitue certes une avancée considérable. Ses dispositions sont porteuses de changement en termes d’équité de justice et d’égalité. Cependant, le véritable challenge demeure son application.

Articles similaires

ActualitéSociétéUne

Ait Taleb lance à Boujdour les services de six centres de santé urbains et ruraux

Le ministre de la Santé et de la Protection sociale, Khalid Ait...

Société

Hajj 1445 : Lancement de l’identité numérique

L’identité numérique des pèlerins permet aux pèlerins de prouver leur identité, par...

SociétéUne

153 millions DH pour la lutte contre les incendies de forêts en 2024

Durant l’année 2023, 6426 ha de forêts ont été ravagés par le...

SociétéUne

Le HCP décortique le profil et les déterminants des jeunes NEET au Maroc

Education, disparités régionales, contexte familial…