Société

«Priorité à la proximité»

© D.R

Aujourd’hui Le Maroc : Comment évaluez-vous le bilan du Conseil préfectoral de Casablanca durant les trois dernières années ?
Saïd Hasbane : C’est un bilan positif dans la mesure où nous avons réussi à réaliser plusieurs projets malgré le modeste budget du Conseil. Ces projets sont liés notamment à la lutte contre l’analphabétisme, la lutte contre l’habitat insalubre, la généralisation de l’offre de soins, la mise à niveau des infrastructures sportives et culturelles ainsi que la contribution aux évènements culturels.  Nous développons une politique de proximité pour répondre aux besoins des habitants de la ville.
Nous avons conclu 22 conventions de partenariat avec des institutions gouvernementales et autres partenaires dont les conventions signées avec le ministère de la Santé et la Fondation Mohammed V pour la solidarité. Au total, 124 projets socio-économiques ont été programmés en 2006 pour une enveloppe budgétaire globale de 327.152.833 DH. 

Le problème des arriérés afférents aux dossiers comptables du personnel de la préfecture de Casablanca a été résolu ?
Ce problème, qui date de 1977, a été finalement résolu. Le Conseil a joué un rôle très important dans la régularisation de la situation des fonctionnaires de la préfecture. Cette régularisation concerne un effectif global de 3.817 agents. Une enveloppe budgétaire de 95 millions DH est allouée à cette opération de régularisation. Vu le maigre budget du Conseil, nous avons signé un protocole d’accord avec le ministère de l’Intérieur (Direction générale des collectivités locales) qui a contribué à hauteur de 20 millions DH. Le reliquat, soit 75 millions de DH, est à la charge du conseil préfectoral. Nous avons ainsi décidé de prendre 12 millions de DH de l’excédent budgétaire de 2005 et de prélever 63 millions de DH sur les dotations du conseil en TVA, sous forme d’une avance sur trois ans de 2007 à 2009.

Quels sont les projets d’avenir du Conseil ?
Nous sommes déterminés à poursuivre notre politique de proximité.  Des projets de mise à niveau des terrains de football sont prévus. D’autres projets relatifs à la lutte contre l’habitat insalubre, l’amélioration des soins médicaux dans les hôpitaux, entre autres, figurent au programme. Dans le cadre de la solidarité avec d’autres provinces du Royaume, nous avons décidé d’offrir sept ambulances pour les provinces du sud et la province d’El Hoceïma.

Articles similaires

Société

Plus de 8.000 Marocains ont obtenu la nationalité française en 2023

Les Marocains dominent la liste des étrangers ayant acquis la nationalité française,...

Société

La CMR lance son nouveau portail électronique

Le lancement du nouveau portail électronique de la Caisse marocaine des retraites...

Société

Plus de 10.000 concours mis en ligne de janvier 2022 au 21 juillet 2024

Depuis le lancement du site Emploi-public.ma jusqu’au 21 juillet 2024, 25.645 concours...

SociétéUne

Les violences faites aux femmes en débat à Beni Mellal

Le Royaume dispose d’un arsenal législatif, juridique et organisationnel important pour endiguer...

EDITO

Couverture

Nos supplément spéciaux

Articles les plus lus