Société

Sur le chemin de l’exorciste, elle croise un violeur

La Chambre criminelle près la Cour d’appel de Beni Mellal. Saïd se tient devant les magistrats. Il est accusé de viol sur une épileptique. Seulement, il a nié les charges retenues contre lui. A ce propos, il a expliqué à la cour que la jeune fille s’est rendue à son local de photocopie et de plastification des documents administratifs pour lui demander un conseil. Seulement d’un mot à l’autre, il s’est familiarisé avec elle au point qu’elle n’a pas hésité à accepter de l’accompagner pour passer la nuit chez lui. Le lendemain, il fut surpris par la police qui vient l’arrêter, précise-t-il à la cour. Quant à la victime, elle a expliqué à la cour qu’elle est venue chez lui pour lui demander la maison d’un f’kih qui exorcise les diables des corps humains. A ce moment, le jeune homme lui a demandé de le suivre pour lui indiquer l’exorciste en question. Seulement, une fois à l’intérieur d’une maison, elle fut surprise par le jeune homme qui lui demandé de partager le même lit avec lui jusqu’au matin. Maltraitée et menacée par un couteau, elle a fini par lui obtempérer. Elle a précisé à la cour que son violeur l’a sodomisée également avant qu’il l’abandonne dans la rue le lendemain matin. Aussitôt, elle s’est rendue à la police pour déposer plainte. L’avocat de la défense a expliqué à la cour que la victime était une amante du mis en cause et a réclamé de le bénéficier des circonstances atténuantes. Quant au représentant du procureur du Roi, il a requis une peine maximale contre le jeune homme. Cependant, la cour l’a condamné à un an de prison ferme. Un jugement considéré clément par la victime.

Articles similaires

SociétéUne

Le CHU de l’UIR ouvrira ses portes fin 2025

Un prêt de 681 MDH pour financer la construction de l’hôpital universitaire

SociétéUne

Protection des données : La CMR renforce sa sécurité

Ce projet vise à renforcer la sécurité d’accès au réseau moyennant l’utilisation...

SociétéUne

Annulation des créances dues à la CNSS au titre de l’AMO : Le rappel de la Comader aux agriculteurs

L’AMO revêt un caractère obligatoire auquel doit souscrire chaque citoyen.

Société

Partenariat alimentaire : 350 paniers et 10.0000 repas distribués par Unilever et Jood durant le Ramadan

Unilever Maroc et l’association Jood dressent le bilan de leur partenariat alimentaire...

EDITO

Couverture

Nos supplément spéciaux

Articles les plus lus