970x250

Abdelkader Youmir : «Le football national a accumulé beaucoup de retard»

Abdelkader Youmir : «Le football national a accumulé beaucoup de retard»

ALM : Pourquoi êtes-vous revenu au KAC en ce moment précis de votre parcours ?
Abdelkader Youmir : Je me suis engagé avec le club de ma ville pour montrer les qualités et compétences dont je dispose en tant qu’entraîneur. Le fait de prendre au cours de la saison les rênes d’une équipe en décadence et qui avait des résultats médiocres au championnat national n’est pas un risque pour moi. En ce moment, je suis satisfait car ma présence aujourd’hui n’a pas été une déception. Si j’ai quitté l’équipe saoudienne d’Abha où je gagnais beaucoup d’argent, c’est pour regagner ma ville natale.
Ce qui m’a le plus encouragé aussi, c’est la conscience chez les responsables pour améliorer les infrastructures sportives de la ville. J’ai découvert un grand changement au sein de ce club. Certains équipements ont été nouvellement introduits. De nos jours au KAC, le staff n’a rien à envier aux grands clubs et ceci grâce aussi à la détermination de son président. Je tiens aussi à vous dire que j’avais commencé à entraîner les Knitris au milieu de la saison 1985-1986, puis lors de la saison 2001-2002, la saison du retour du KAC en première division.

Comment évaluez-vous le niveau de l’équipe ?
Le club était avant-dernier au classement du championnat national. Maintenant, le KAC occupe la dixième place avec 21 points. Dès mon arrivée, je me suis contenté d’évaluer les possibilités de chaque élément de l’effectif à ma disposition. Puis, tout un travail a été fait dans l’objectif de mettre en œuvre une coordination entre les différents compartiments pour rentabiliser au maximum les efforts de chaque élément du groupe. Actuellement, l’équipe possède un nouvel esprit pour gagner quelques points et améliorer son classement dans les matches qui restent au championnat national.

Actuellement, le football national vit une sérieuse crise de résultats. Comment expliquez-vous cela ?
Le football national a accumulé beaucoup de retard par rapport aux autres pays que ce soit au niveau arabe ou mondial. Malheureusement, nous n’avons pas de joueurs professionnels.
Nous n’avons que des amateurs qui ne produisent que l’échec, c’est pour cela que nos équipes locales ont des difficultés dans les compétitions étrangères.

Que pensez-vous des erreurs d’arbitrage qui se multiplient dans les compétitions nationales ?
Les erreurs d’arbitrage sont fréquentes même dans les quatre coins du monde. D’ailleurs, il y a toujours eu des fautes d’arbitrage dans les matches les plus décisifs et les championnst les plus professionnels. Certes, l’arbitrage pourra renverser le résultat d’un match, mais cela est courant.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.