Élections locales et régionales : Le PJD réunit ses coordonnateurs

Élections locales et régionales : Le PJD réunit ses coordonnateurs

Les coordonnateurs régionaux du Parti de la justice et du développement (PJD) ont tenu une réunion de travail dimanche à Rabat. Cette manifestation qui rentre dans le cadre des préparatifs des élections locales de cette année a été marquée par la présence de nombreux cadres de cette formation et notamment par celle de son secrétaire général, Abdelilah Benkirane. Dans une allocution introductive, ce dernier a souligné l’importance des travaux du rassemblement à l’orée d’élections qui, dans un contexte de régionalisation avancée, n’ont pas moindre portée que les législatives anticipées. Considérant ces enjeux et les délais rapprochés des élections, il a invité les participants à œuvrer d’arrache-pied pour élaborer une plate-forme de propositions concrètes et rapidement applicables. Le chef de gouvernement pressenti s’est par ailleurs déclaré optimiste quant à l’imminence de l’annonce de son cabinet. «La liste en a été communiquée au Roi pour appréciation», a t-il affirmé, en se refusant à faire allusion à son contenu. «Personne ne le sait», a-t-il dit, infirmant du coup les listes qui ont été publiées par des médias ces derniers temps. La réunion des coordonnateurs régionaux du PJD au moment même où, selon son secrétaire général, la liste du nouveau gouvernement a été communiquée au Palais royal, a  été commentée comme un nouveau signe de la pugnacité de la formation politique arrivée première aux législatives anticipées. Galvanisé par cette réussite, le PJD entend pousser son avantage, a-t-on estimé dans les coulisses du complexe social de Hay Riad où s’est tenue la réunion. Un autre signe a également été décelé dans cette manifestation. Certains ont, en effet, fait remarquer qu’elle s’est tenue un 1er janvier, jour considéré comme férié. Ils ont donc vu dans cette décision de travailler ce premier jour de l’année la volonté de se démarquer des fêtards du 1er jour de l’an de l’ère chrétienne. D’autant plus que c’était un dimanche, ont-ils affirmé, en refusant toutefois de se prononcer sur la perspective de voir le PJD changer les jours de repos en vigueur jusque-là.

loading...
loading...

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *