Anniversaire : Renault 4 : Elle fêtera ses cinquante ans en 2011

Anniversaire : Renault 4 : Elle fêtera ses cinquante ans en 2011

Comme les premières Fiat 500, VW Coccinelle et autre Mini Austin, la Renault 4 fait partie de ces icônes qui ont non seulement bercé toute une génération, mais qui ont également été produites et vendues à des millions d’exemplaires dans le monde. La production de R4, elle, a atteint «8.135.424 unités en trente et un ans de carrière», a précisé Renault dans un long communiqué de presse. Un document qui prend, par sa longueur et son exhaustivité, plutôt les allures d’un historique complet de la R4. Il y est ainsi rappelé comment ce modèle a vu le jour. «La Renault 4 est née d’un concept. En 1956, Pierre Dreyfus, président de la Régie nationale des Usines Renault, lance le projet de «la voiture blue-jean». À l’instar de ce vêtement devenu universel, il souhaite une voiture polyvalente, économique, mondiale, adaptée à l’évolution des sociétés qui se dessine à l’aube des années 60», indique le constructeur. Sa présentation est faite à la presse au Salon de l’Auto en 1961 et son lancement se fait l’année suivante en trois versions, ainsi qu’une carrosserie fourgonette. Sympathique, assez spacieuse, polyvalente et surtout économique à l’usage, la R4 séduit tout de suite. Les records de productions et de ventes s’enchaînent à l’image du millionième exemplaire produit six ans seulement après le lancement. Par ailleurs, on y apprend que la R4 est le «troisième modèle le plus vendu dans l’histoire de l’automobile et la première voiture française la plus vendue dans le monde» ! Vendue avec succès dans plus de 100 pays, la Renault 4 a aussi connu une carrière industrielle internationale. En effet, elle a été «produite ou assemblée dans 27 pays (hors France), aussi lointains que l’Australie, l’Afrique du Sud, le Chili ou les Philippines», précise Renault, qui explique aussi que «sur dix voitures vendues, six l’ont été hors de France». Parmi tous ces pays, le Maroc a deux grandes particularités. D’abord, sur le plan industriel. Alors que Renault avait annoncé en décembre 1992 la fin de vie de la R4, seuls deux sites allaient continuer à la produire au-delà de cette date, jusqu’en 1994 : le Maroc et la Slovénie. Le Royaume est ensuite l’unique terre africaine qui accueille chaque année des centaines de R4 et ce, à l’occasion du «4 L Trophy», sorte de rallye-raid estudiantin et caritatif. Organisée depuis 1998, cette épreuve de navigation fait parcourir, sur près de 6.000 km, quelque 1.200 équipages d’étudiants en les menant de Paris jusque dans le sud marocain. Un vrai défi, humanitaire et technique, pour la R4 qui passe partout, dans le sable et dans la rocaille. Enfin, il est à noter que Renault prévoit une série de célébrations en 2011 pour célébrer les 50 ans de ce modèle. Outre trois R4 qui participeront au rallye Monte-Carlo Historique 2011, un stand sera dédié à la 4L lors du prochain Salon Rétromobile (du 2 au 7 février 2011), tandis qu’un meeting mondial est prévu du 15 au 17 juillet 2011. Il s’agit du «4L International» qui rassemblera en France, à Thenay (Loir-et-Cher), des passionnés de toute l’Europe (et même au-delà) autour d’une même passion qu’est la R4. Il y aura également la «Renault 4 Miss Sixty» : une exécution unique faisant référence au blue-jean, cher à Pierre Dreyfus, qui sera probablement exposée à l’Atelier Renault sur les Champs-Elysées. Tout un programme qui prouve que cette «Mamie» fait toujours de la résistance.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *