Audi Q3 restylé : Un facelift qui ne tarit pas d’arguments

Audi Q3 restylé : Un facelift qui ne tarit pas d’arguments

Disons-le d’emblée : la nouvelle mouture de l’Audi Q3 prend soin d’afficher son statut premium. Le «baby Q» ouvre de fait une brèche haut de gamme dans sa catégorie, en y introduisant des raffinements technologiques. Le dernier millésime du SUV compact de chez la marque aux anneaux ne manque également ni de look ni d’impétuosité.

Il se permet même quelques excentricités, à l’instar des clignotants à «affichage dynamique» qui s’éclairent sur une ligne allant de l’intérieur vers l’extérieur, ou encore la calandre Single Frame «3D». Dans nos contrées, les commandes sont déjà ouvertes chez le représentant de la gamme aux anneaux. Le prix de départ du Q3 avoisine les 381.000 dirhams.
 

Profil plus athlétique…

C’est donc toute une palette d’améliorations qui a été entraînée par le restylage de mi-carrière. Les modifications esthétiques apportées par cette refonte sont réellement visibles et permettent de distinguer rapidement ce nouveau modèle de l’ancien qui remonte déjà à l’automne 2011. Le profil est plus athlétique avec une lunette arrière très inclinée. Les feux avant au dessin acéré peuvent être dotés en option de projecteurs Xénon plus avec feux diurnes à LED. Le «sport utility vehicle» prend également tout son sens, puisque sa vocation le destine quasi exclusivement à batifoler sur l’asphalte. La transmission intégrale quattro est disponible en option sur les moteurs diesel (elle est de série sur les motorisations essence). De même, la boîte automatique S tronic à 7 rapports est proposée en option sur l’ensemble des motorisations et elle est forcément associée à la transmission quattro. Les motorisations vont du 1,4 l TFSI au 2.0 TDI. Les finitions, quant à elles, varient de l’Attraction à l’Ambiente, en passant par la S Line.

Sobriété et performances… tout y est !

Le nouveau Audi Q3 est basé techniquement sur la plate forme de l’ancienne génération d’A3. Mais la comparaison s’arrête là ! Le coffre atteint 463 dm3, l’un des plus généreux de la catégorie. Sa taille ramassée (4.39 m), soit 24 cm de moins que le grand frère Q5, ne l’empêche nullement d’exhiber une réelle prestance. Sa largeur est de 1,83 m et sa hauteur de 1,60 m. La bête se pare du système Start & Stop ainsi que la récupération d’énergie au freinage. Le châssis profite d’une conception ultra légère (1.445 kg en 140 ch et 1.585 kg en 177 ch).

Ainsi, capots et hayons sont en aluminium pour gagner en poids. Bien aidé par tout cela, le bloc affiche à la fois de bonnes performances et une consommation sobre sur le papier. Avec une garde au sol de 17 cm, le Q3 ne renie pas son appartenance à la gamme des SUV construits par le seigneur des anneaux. Cette ligne dynamique se traduit par une bonne pénétration dans l’air avec un Cx de 0,32, grâce à un carénage quasi complet du soubassement et des modifications opérées au niveau du becquet, des roues et rétroviseurs pour faciliter l’écoulement de l’air. La face avant n’est pas sans rappeler la petite Audi A1.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *