BYD Auto : Une chinoise de plus

BYD Auto : Une chinoise de plus

à marque chinoise, prononciation anglaise ! Il faut donc dire «Bi-waye-di» lorsqu’on parle de BYD Auto, le dernier label à avoir intégré le portefeuille multimarques de l’importateur Mediauto. Pour ceux qui ne le savent pas encore, Mediauto est l’autre structure automobile (avec Madiva) créée par la filiale marocaine du Groupe Bernard Hayot (GBH) et distribuant notamment la marque indienne Mahindra & Mahindra. Une entité dont les principaux dirigeants, à savoir Guillaume Belan, Abdelmajid Ait Lafkih et Samir Bouhaddou, respectivement Pdg, directeur général-adjoint et directeur, ont animé une conférence de presse la semaine dernière. L’occasion pour présenter cette nouvelle marque encore méconnue du marché automobile marocain. Mais d’abord, il faut savoir qu’en Chine, BYD (pour Build Your Dreams ; littéralement en français : construisez vos rêves) est un grand conglomérat industriel. Une firme qui n’existe que depuis 1995, mais pèse déjà lourd pour être cotée à la Bourse de Hong Kong. Présente dans diverses activités allant de l’outillage industriel aux technologies de l’information, BYD est surtout connu à l’international pour être le premier producteur mondial de batteries rechargeables pour téléphones portables. C’est ce qui explique que sa filiale automobile, BYD Auto, est l’un des rares – si ce n’est le seul – constructeurs automobiles chinois à avoir développé un véhicule à motorisation hybride (essence/électricité). Il s’agit de la F3DM (pour Dual Mode) qui vient d’être présentée au dernier Salon de Genève (mars 2008) et qui est dérivée du modèle F3.
Et c’est justement cette berline qui signe le démarrage commercial de la marque au Maroc et ce, après avoir connu un succès planétaire avec déjà plus de 100.000 unités vendues, 18 mois seulement après son lancement. Extérieurement, la F3 se présente comme une berline à trois volumes. Ses 4,53 m de longueur et son 1.5 litre essence (d’origine Mitsubishi) de 106 chevaux la classent au cœur de la catégorie des compactes.
Un segment dans lequel la F3 est à même de jouer les trublions lorsqu’on sait qu’elle dispose d’un habitacle spacieux pour cinq adultes, d’un vaste coffre de 500 litres et surtout d’un rapport prix/équipement défiant toute concurrence. Car, pour 125.000 DH (TTC) cette chinoise offre l’essentiel d’une voiture actuelle avec, notamment, la direction assistée, la climatisation, les vitres et rétros électriques, les jantes alu, l’autoradio K7, le verrouillage centralisé commandé à distance, la banquette rabattable (1/3-2/3) ou encore, l’ouverture du coffre et de la trappe à carburant de l’intérieur. A côté de cette finition de base (Gi), une seconde (GLi) se veut bien plus chic, ajoutant notamment la sellerie cuir, des placages façon bois, la climatisation automatique, un lecteur CD (MP3), le double airbag, l’ABS avec répartiteur EBD, ainsi qu’un accoudoir central à double compartiment. De quoi se faire bien des adeptes au Maroc, qui reste toujours un «marché de prix», entendez les plus bas. Et avec une garantie de 2 ans ou 60.000 km, la fiabilité de la F3 ne pourra être un leitmotiv pour ses détracteurs. Ceci étant et pour bien vendre la F3, Mediauto compte non seulement sur les différents atouts de cette berline, mais va aussi s’appuyer sur la force de son réseau. Celui-ci compte déjà 11 points de vente et peut se targuer d’avoir réussi à installer l’image d’autres labels – utilitaires notamment – du duo Madiva-Mediauto. Bref, que de chemin parcouru par la filiale marocaine du Groupe Bernard Hayot en tout juste trois années d’existence. Le temps passe vite !


BYD F1 : Petite fourmi, grandes ambitions


Elle rappelle peut-être d’autres productions asiatiques, mais peu importe : la F1 est une micro-citadine au look moderne et fort sympathique. Une conception bien dans l’air du temps qui se retrouve également à travers sa présentation intérieure. Et si l’on sait déjà que cette petite ne pourra compter que sur un seul moteur, un 1.0 l essence de 68 ch, on ignore encore tout sur les détails de son équipement, ainsi que son prix qui devrait logiquement se situer sous le cap (psychologique) des 100.000 DH. Mais à coup sûr, on en saura bientôt plus dans quelques semaines, lors du salon Auto-Expo. C’est à cette occasion que la F1 dévoilera tous ses secrets au grand public et démarrera sa carrière commerciale au Maroc.

loading...
loading...

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *