Chris Bangle : le grand crayon de BMW

Chris Bangle : le grand crayon de BMW

La «Bangle touch», vous connaissez ? C’est cette touche qu’ont les nouvelles «créations» de BMW. Oui des créations ! Car, en affichant les coups de crayon très recherchés du désormais célèbre Chris Bangle, les modèles actuels de la marque à l’hélice constituent bel et bien de la «haute-couture automobile».
Ce style racé, alliant élégance, dynamisme et sportivité est en tout cas de plus en plus apprécié par les fans de la marque. Qui l’eut cru il y a encore quelques mois ? M. Bangle peut-être. Lui, responsable du nouveau style de BMW depuis 1993, avait d’abord commencé par rajeunir la gamme du constructeur munichois, mais dans un esprit de continuité et de conformisme. Puis arrive 1999, l’année où il donne naissance au concept-car Z9. C’est là que commence le débat sur le design BMW. Et quand la Série 7 est présentée en 2001, la controverse est cette fois bien engagée et l’homme se retrouve face à d’incessantes attaques.
Ces dernières atteindront leur paroxysme avec la sortie du Z4, remplaçant du Z3, puis de la nouvelle Série 5. Paroxysme, car les irréductibles aficionados de la marque vont jusqu’à mettre en place, sur Internet, une pétition visant le renvoi du patron du design de BMW ! Pourtant, la grande routière se vend actuellement très bien et le nouveau roadster est un chef-d’oeuvre stylistique. Peut-être même le modèle le plus réussi de M. Bangle. Mais cela l’été dernier certes, mais qui n’a pas empêché cet américain, à la quarantaine accomplie de se retrouver une fois de plus, dans la polémique. Fin 92, Chris quitte Fiat, après avoir signé le séduisant Coupé. Il est débauché par Bernd Pischetsrieder, le patron de BMW (pendant la période du rachat de Rover) qui le charge de recomposer une identité stylistique plus dynamique qui donnerait toute sa force aux nouvelles BMW. Il s’en sortira remarquablement bien avec l’actuelle Série 3 (mais dans sa version initiale apparue en 1998) et surtout le X5, premier 4×4 maison, répondant à la vocation SAV (Sport Activity Vehicle). Deux modèles qui connaissent toujours un grand succès.
La suite, on la connaît avec les différents modèles et études de style, plus personnels les uns que les autres et affichant la griffe Bangle. Un style, baptisé «flaming surface» et mélangeant subtilement des arrêtes franches à des galbes policées, ainsi que des surfaces convexes à d’autres concaves, le tout créant un véritable jeu d’ombres. Certes, le double haricot, élément identitaire de la marque et détail principal de la face avant, a été conservé, mais le revirement esthétique est assez flagrant. On le juge souvent de baroque, choquant, raté… et, pourtant, il plaît de plus en plus ! Idem pour l’aménagement des différents habitacles, avec désormais une planche de bord dont la console centrale n’est plus tournée vers le conducteur et s’épure grâce à l’introduction du système iDrive. Il n’en demeure pas moins vrai que le nouveau style BMW reste, par ailleurs, quasi difficile à copier par les constructeurs concurrents. Il est unique et ne ressemble à rien, comme peuvent en témoigner aussi les récentes productions que sont le X3 et la Série 6. Ces derniers-nés lèvent toute équivoque sur le génie de Chris. D’ailleurs, celui-ci, interrogé sur le rôle du design automobile, répond : «le design relève de l’émotion, il doit donner confiance dans la marque et dans le produit».
Une belle définition, à l’instar d’un autre de ses propos : « le design, c’est un peu comme un feuilleton, il faut savoir attendre la suite». Et justement, la prochaine étape semble plutôt cruciale. Ce sera le renouvellement de la Série 3, fer de lance du constructeur bavarois et pivot de sa gamme, puisqu’elle représente 50 % de ses ventes. En attendant, la Série 1 débarquera au courant de cette année, avec pour objectif de constituer une belle à l’Audi A3 et à la référence de la catégorie, la Volkswagen Golf.
En d’autres termes, réussir là où la «3 Compact» n’a pas vraiment brillé. Les premiers clichés de l’auto, attestent en tout cas d’un design peu torturé, avec lequel Bangle a sobrement traité le hayon de cette compacte. Chris Bangle réussira-t-il à imposer ses futures créations ? Le temps nous le dira…

loading...
loading...

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *