Constructeurs : Toyota vise la barre mythique des 10 millions de véhicules vendus

Constructeurs : Toyota vise la barre mythique des 10 millions de véhicules vendus

Le nouveau numéro un mondial de l’automobile, le japonais Toyota Motor, vient d’annoncer qu’il comptait devenir en 2009 le premier constructeur de l’histoire à vendre plus de dix millions de véhicules en un an, tout en jurant qu’il évitera de devenir "arrogant". «Nos ventes devraient croître dans toutes les régions du monde. Nous avons l’ambition de vendre 10,4 millions de véhicules dans le monde en 2009», a déclaré lors d’une conférence de presse le PDG du groupe, Katsuaki Watanabe.
«Mais nous devons absolument éviter de devenir arrogants», a-t-il prévenu.
Avant d’atteindre le seuil mythique des dix millions, le groupe Toyota compte écouler 9,8 millions de véhicules en 2008 et 9,34 millions en 2007, après les 8,81 millions atteints en 2006, a précisé M. Watanabe.
Il a ajouté que Toyota ambitionne dans le même temps de réaliser une marge d’exploitation de 10%. Cette marge était déjà lors de l’exercice 2006-2007, clos fin mars, de 9,3%, la plus élevée du secteur automobile.
La forte accélération des ventes attendue au cours des prochaines années sera essentiellement tirée par les pays émergents, a prédit le PDG.
«Il est certain que le parc automobile mondial va continuer à croître. Il a atteint 850 millions de véhicules en 2005. Selon certaines estimations, il pourrait atteindre le milliard en 2010, principalement grâce aux BRIC» (Brésil, Russie, Inde, Chine), a expliqué M. Watanabe.
«Nous continuerons à développer des produits pour ces marchés», a-t-il promis. Selon lui, Toyota compte notamment atteindre en 2009 la barre du million de véhicules vendus en Chine, «un énorme marché qui est devenu un des principaux piliers de notre chiffre d’affaires».
Toyota s’est fixé des objectifs plus modestes pour l’Amérique du Nord (3,1 millions de véhicules vendus en 2009 contre 2,94 millions en 2007) et sur le marché japonais saturé (2,4 millions en 2009 contre 2,27 millions en 2007).
En Europe, le groupe nippon prévoit des ventes en volume de 1,45 million en 2009, contre 1,22 million attendus pour cette année.
Toyota a conquis au premier trimestre 2007 le titre de premier constructeur automobile mondial, mettant fin à plus de 80 ans de règne de l’américain General Motors. Il devrait selon toute probabilité le rester sur l’ensemble de 2007, tant en termes de production que d’unités vendues.
Le groupe nippon, qui a fêté le 23 août ses 70 ans d’existence, prévoit d’ouvrir au moins sept nouvelles usines dans le monde d’ici 2010 pour répondre à la forte demande, les consommateurs américains plebiscitant notamment les véhicules hybrides, économes en carburant, dont il est un pionnier. «Nous ne recherchons pas uniquement la quantité. Je crois que la mission principale d’un numéro un, c’est de viser l’amélioration de la qualité», a souligné M. Watanabe, d’après qui «tant que nous ferons cela, nos ventes augmenteront naturellement».
Toyota s’est toujours gardé de tout triomphalisme sur sa place de numéro un mondial, s’efforçant d’éviter le sujet lors des conférences de presse.
Les constructeurs automobiles japonais gardent en effet un souvenir amer des années 1980, lorsque le succès de leurs voitures sur le marché américain avait provoqué de sérieuses frictions commerciales entre Tokyo et Washington. «Nous devons absolument éviter de devenir arrogants ou autosatisfaits. Nous devons toujours nous fixer des objectifs très hauts et essayer de les atteindre», a expliqué le PDG, selon qui «les arrogants sont promis à une ruine certaine, et une entreprise peut être coulée par un simple petit défaut».

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *