Deux Diesel pour doper la S40

Deux Diesel pour doper la S40

Près de deux ans après sa création, Scandinavian Auto Maroc, l’importateur exclusif des voitures Volvo, entame une nouvelle ère ce mois-ci. Une ère qui augure immanquablement une envolée des ventes. Et pour cause, son modèle d’entrée de gamme, à savoir la S40, est désormais disponible en motorisations Diesel. Un plus pour cette berline, qui plus est se positionne à des prix assez compétitifs par rapport à la concurrence de même catégorie, celle des familiales haut de gamme. Il s’agit des quatre-cylindres 1.6 litre et 2.0 litres, développés conjointement par les groupes Ford (propriétaire de Volvo) et PSA, mais retravaillés par les ingénieurs motoristes de la marque suédoise. Du coup, ces deux blocs Diesel ont bénéficié de ce qui se fait le mieux en la matière : injection directe par common rail, alternateur-démarreur intégré (ISG), turbo à géométrie variable, système pour augmentation temporaire du couple (Overboost), etc. Bref, ce sont des Diesel modernes.
Mieux encore, afin de minimiser à la fois le poids, la consommation et l’encombrement, la structure de ces mécaniques (cylindres et culasse) a été réalisée en aluminium. D’une cylindrée de 1560 cm3 seulement, le 1.6 D développe 110 chevaux pour un couple plus que suffisant de 240 Nm. Idem pour ses performances routières et notamment ses 190 km/h en vitesse de pointe et sa consommation mixte établie sous la barre des 5 l/100 km. Côté transmission, le moteur 1.6 litre reçoit une boîte manuelle à 5 rapports, tandis que celui de la version 2.0 D est accouplé à une boîte à six vitesses. Le 2.0 lires, lui, offre 136 chevaux de puissance et un couple important de 320 Nm. De quoi procurer au conducteur plus de sensation au volant. D’ailleurs, la vitesse maxi passerait (là où elle est permise) à 205 km/h… sans pour autant alourdir le bilan de la consommation, qui ne dépasse pas en moyenne les 5,6 l/100 km. Que de caractéristiques techniques avancées sur papier, et que nous aurons bientôt l’occasion d’apprécier concrètement sur la route. Ceci étant, on n’ira pas jusqu’à croire que le 1.6 D reste dénué d’intérêt face au 2.0 litres. Il n’y a qu’à citer l’avantage fiscal de cette version homologuée 6 CV, en plus d’un prix d’achat un peu plus doux que celui de la 2.0 D. Comptez 343.000 Dhs pour la S40 1.6 D et 369.000 Dhs pour la 2.0 D.
Des tarifs très compétitifs si l’on compare par exemple une S40 2.0 l Diesel à une concurrente directe comme la Mercedes Classe C 200 CDi, qui elle, s’affiche à plus de 400.000 Dhs avec un 2.0 litres n’offrant que 122 ch. Des chiffres qui ne laissent pas matière à hésiter. D’ailleurs, le directeur général de Scandinavian Auto Maroc, Abdelouahed El Kadiri, affiche un grand optimisme quant au succès de la Volvo S40 Diesel. Interrogé sur les objectifs de vente pour ce modèle, M. El Kadiri répond qu’il ambitionne d’en livrer une trentaine d’ici la fin 2005. Un volume réalisable au vu des nombreux atouts de ce modèle. A commencer par sa ligne fluide et élégante, aux contours savamment musclés et inspirant une certaine robustesse.
A ce titre, M. El Kadiri rappelle : «Chez nous, la sécurité n’est plus une option». C’est là une manière discrète et succincte de faire allusion à ce qui a fait le plus le réputation de cette marque suédoise. Enfin, l’autre point fort des Volvo reste indéniablement la qualité de fabrication et le niveau de finition bien en phase avec l’esprit premium de la marque.
En effet, à bord d’une S40, comme pour le reste de la gamme, le dessin orthopédique des sièges offre une assise des plus confortables et témoigne d’une ergonomie appréciable. Idem pour la dotation de base, qui inclut d’emblée les principaux équipements de confort : climatisation automatique à régulation électronique séparée gauche/droite, lecteur CD frontal commandé au volant et relié à six haut-parleurs, ordinateur de bord… Le tout, sans omettre de signaler que les matériaux employés dans l’habitacle sont à la fois de grande qualité, anti-allergéniques et conformes aux plus strictes normes écologiques. Cette fois, la Volvo S40 a tout pour séduire. L’allusion est surtout faite à l’arrivée des moteurs à gazole, clé de voûte pour s’imposer sur un marché marocain diésélisé au deux tiers.


Scandinavian Auto Maroc : doucement mais sûrement

Affiliée à la holding Doukkala (représentant notamment Daf au Maroc), Scandinavian Auto Maroc a été créée à la mi 2003 pour reprendre les destinée de Volvo cars au Maroc. A la tête de cette entité Abdelouahed El Kadiri, qui est un homme qui connaît bien la marque suédoise et sa philosophie, puisqu’il a vécu presque une décennie en Scandinavie. Sur une surface de 6.000 m2, la structure principale de Scandinavian Auto Maroc intègre notamment un showroom réalisé selon les standards internationaux de la marque. Il est clair que de gros moyens y ont été consentis. Financiers, avec un investissement initial total de 14 millions de dirhams, mais aussi humains, avec un personnel commercial et managérial hautement qualifié. Même chose du côté du service après-vente (SAV), supervisé par un ingénieur marocain ayant passé 12 ans chez Volvo aux Pays-Bas et ayant reçu une formation au siège de la marque suédoise à Göteborg. Inutile donc de dire combien le SAV fait partie des priorités de cet importateur marocain. Il n’est d’ailleurs pas étonnant d’apprendre qu’une enquête indépendante a révélé un taux de 88 % des clients satisfaits des prestations de Scandinavian Auto Maroc. Un bon indice pour le processus de certification de qualité, entamé courant 2005.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *