Essai Chevrolet Cruze Hatchback : Opération séduction

Essai Chevrolet Cruze Hatchback : Opération séduction

La Chevrolet Cruze a su séduire le public marocain dès son lancement en version 4 portes, ce qui est loin d’être le cas de nos amis Européens. Ceci a, donc, conduit les Américains à lancer une opération séduction sur le Vieux Continent, et chez nous également, avec une nouvelle version Hatchback qui s’européanise, certes, mais qui n’en oublie pas pour autant ses origines bien américaines. Lancée sur notre marché à des prix très attractifs, la Chevrolet Cruze Hatchback s’est prêtée à un test sur la route et en ville, l’occasion pour nous de vous faire découvrir ce nouveau modèle.
Les constructeurs cherchent à séduire le plus de monde possible avec un seul et même modèle pour des raisons d’image, certes, mais aussi économiques qui ne sont pas à négliger, vu le contexte de crise.  C’est ce qui a donc poussé l’américain Chevrolet à lancer une version Hatchback de sa Cruze. Importée sur notre marché, nous avons eu l’occasion de la prendre en main.
Capitalisant sur le succès de la version 4 portes, la Hatchback a tout naturellement gardé la même identité visuelle à tel point qu’un passant qui ne verra que l’avant ne pourra aucunement faire la différence entre les deux versions. Elle reprend, en effet, la même calandre en nid d’abeille, les mêmes phares avant ainsi que le même capot proéminent. De profil, elle affiche une ligne dynamique qui se prolonge jusqu’à la poupe, donnant l’illusion d’être face à un Coupé. Cette partie arrière donne à la Cruze une identité qui lui est propre grâce, notamment, à ses nouveaux feux. Jouant la carte de la sportivité, elle a également eu droit, sur notre version d’essai, à des jantes aluminium de 17’’ qui lui donnent davantage d’allure. Dans une robe blanche, notre modèle d’essai a séduit les passants tant par son élégance que par sa sportivité et sa robustesse.
Reposant sur la même plate-forme que la 4 portes, elle affiche le même empattement et l’habitabilité s’en retrouve, donc, inchangée, offrant aux occupants assez d’espace pour faire un bon voyage, que ce soit à l’avant ou à l’arrière. Le conducteur, lui, se retrouve face à un tableau de bord joliment éclairé en bleu et offrant une bonne lisibilité. Le volant multifonctions intègre les commandes de la radio ainsi que le régulateur de vitesse mais ce n’est pas toujours une mince affaire de les manipuler. Il pourra, ceci dit, se rabattre, sur la console centrale qui est bien plus pratique. Toujours à l’avant, la Cruze offre à ses occupants un accoudoir coulissant avec rangement où ils disposent également d’une sortie Auxiliaire et USB. C’est dans cette ambiance accueillante, idéale pour les familles, que nous prenons le volant de la Cruze Hatchback. Sous le capot, elle accueille une nouvelle déclinaison du 2.0 litres diesel dont la puissance passe à 163 ch alors que celle de la 4 portes n’était que de 150 ch.  Direction l’autoroute pour essayer ce bloc qui a été couplé à une boîte manuelle à 6 rapports. Dès les premières accélérations, le moteur se fait quelque peu entendre, mais se montre présent bien qu’il pâtisse de changements de rapports assez lents. La conduite sportive n’est, donc, pas une option mais en même temps qui s’y prêterait avec toute sa famille à bord ?  Mais grâce à ce bloc, la Cruze se montre plus puissante que nombre de ses concurrentes, sans oublier de faire attention à sa consommation. En effet, lors de notre essai, en vitesse de croisière le tableau de bord affichait du 6 l/100 km, ce qui n’est pas loin des chiffres annoncés par le constructeur. En ville également la Cruze se montre très maniable bien qu’elle fasse un peu plus de 4,50 mètres.  
Commercialisée à partir de 179.900 DH en essence, la Cruze 2.0 D en finition LT que nous avons essayée, est vendue à 229.900 DH. L’américaine présente un bon rapport qualité/prix et affiche une puissance supérieure à celle de beaucoup de ses concurrentes. Grâce à ses arguments arrivera-t-elle à avoir autant de succès que la 4 portes si ce n’est plus ? Nous pourrions parier là-dessus.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *