Familiale affûtée

Familiale affûtée

Avec la Laguna, Renault avait pris une certaine avance sur ses concurrentes dans le segment des berlines familiales. Les 900.000 véhicules vendus à travers le monde en sont une bonne preuve. Le succès a été tel que la maque au losange n’a pas hésité une seule fois à développer une Laguna II phase 2, fraîchement commercialisée en France. C’est au 54ème Salon automobile d’Amsterdam que cette Laguna restylée à été dévoilée. Au-delà d’une simple évolution stylistique (blocs de phares redessinés et intérieur des feux arrière légèrement modifiés), cette version représente l’une des offres les plus homogènes et attractives de son segment. Et c’est au cœur des terres étrusques, en pleine Italie méridionale, dans des petites routes de campagne, entre vignobles, oliviers et villages parsemant les vallées qu’Aujourd’hui Le Maroc a essayé deux versions de la nouvelle Laguna. Ayant été revu à 70 %, l’intérieur respire un air de renouveau, sous le signe de la technologie. De l’ergonomie des commandes aux gadgets les plus sophistiqués, tout a été pensé pour faciliter, non seulement la conduite, mais la vie à bord. On pourrait ainsi citer : la carte d’accès et de démarrage Renault sur toutes les versions, le frein de parking électrique (assurant un serrage et un desserrage automatique), ou encore le système GPS très évolué «Carminat Navigation Communication», dernier cri en matière de navigation par satellite. Il s’agit d’un système multimédia haut de gamme, positionné au meil,leur niveau du marché, apportant des gains de temps considérables lors des déplacements. Présenté en première européenne et développé conjointement par Renault et Nissan, Carminat réunit désormais une nouvelle génération de navigation haut de gamme, un système hi-fi Cabasse avec chargeur 6 CD en façade pouvant lire des fichiers MP3, ainsi que les commandes mains libres pour GSM, Bluetooth. Tel qu’il est proposé sur les nouvelles Laguna, ce système est facile à utiliser. En témoignent l’option de reconnaissance vocale pour piloter la navigation et le téléphone, le zoom automatique à l’approche des changements de direction, la proposition simultanée de trois itinéraires différents, entre autres. Carminat s’illustre surtout par la grande rapidité des calculs d’itinéraires et des déplacements. Les nouvelles Laguna commercialisées au Maroc n’en seront probablement pas équipées, même si les gens de Renault savent et précisent que la ville de Tanger est déjà numérisée pour les systèmes de navigation par satellite.
La première Laguna essayée est la 2.0 litres Turbo en finition GT (Grand Tourisme). Une version musclée, dédiée au plaisir de la conduite et assez orientée «performances». Les ingénieurs Renault ont su trouver le juste compromis entre efficacité et confort. Avec des réglages plus fermes, la Laguna GT peut atteindre 100 km/h en seulement 7,4 secondes. Cette version séduit également par la souplesse de sa mécanique et le bon étagement de la boîte manuelle à six rapports. Objectif : circuler  le plus paisiblement possible. Il n’y a pas d’embrayage dur ou de direction excessivement directe pour vous faire souffrir le martyre en ville. Sous le capot, cette version, à la fois sportive et civilisée, est destinée au quotidien, et dotée d’un moteur 2.0 T développant 205 ch, pour un couple de 300 Nm. Elle se distingue donc par ses performances, mais aussi par ses réglages de châssis, ses pneumatiques Michelin Pilot de 17 pouces spécialement adaptés et sa hauteur de caisse rabaissée de 10 mm. Le mélange sport-élégance se reflète également à travers la présentation intérieure, avec notamment une sellerie en cuir, un pommeau de levier de vitesse en aluminium satiné et une baguette de planche de bord en chrome. Le cuir sur le volant, les accoudoirs et les panneaux de la porte parachèvent de souligner l’esprit grand tourisme dans cet habitacle. La plus sportive des familiales Renault brille donc par sa polyvalence. Seul hic, cette version ne sera pas commercialisée au Maroc. 
En revanche, la seconde version essayée s’anime, elle, du moteur Diesel common rail 1.9 litre dCi qui développe 120 ch et qui existe déjà dans la gamme actuelle. Un moteur qui est également disponible dans une autre configuration de puissance, 110 chevaux. En plus d’un nouveau design de la chambre à combustion, ce moteur reçoit un système d’injection de dernière génération avec une pression d’injection portée à 1.600 bars, contre 1.350 bars auparavant.
La pulvérisation de carburant est donc plus fine et plus précise, avec à la clé de plus fortes montées dans les régimes. Même si elle est moins puissante que sa jumelle GT, cette version Diesel n’en est pas pour autant moins agréable à conduire. La même rigueur du comportement routier a ainsi été observée sur les sinuosités des parcours dans les environs de Florence, en Italie. C’est clair: le travail effectué sur le châssis a bien donné ses fruits. A ce niveau, les évolutions concernent le maintien de caisse de la voiture afin de satisfaire la précision et le confort, y compris sur routes dégradées. Des routes très répandues dans notre pays. Esthétiquement, elle dispose d’éléments distinctifs : une grille d’entrée d’air inférieure spécifique, des jantes de revêtement en chrome fumé, un aileron sur la berline, des barres de toit satinées et des vitres arrière sur-teintées (sur demande). Le même soin a été apporté à l’intérieur, les designers s’étant même permis une petite fantaisie en utilisant du bois sur le volant, la planche de bord et le pommeau de levier de vitesse.
De quoi attirer plus d’un fin connaisseur. La Laguna II 1 .9 dCi dispose d’un autre joker, celui du silence. En effet, sur cette motorisation spécialement, l’optimisation de l’équilibre du double volant a permis de générer des gains à bas régime de l’ordre de 2 à 3 décibels et donc une meilleur filtration des bruits et des vibrations du moteurs.
En restylant la Laguna, Renault propose bien plus qu’une simple mise à jour stylistique. Elle présente l’une des berlines les plus homogènes du marché. Ceci, d’autant plus que le 1.9 dCi reste un atout de taille pour convaincre sur un marché fortement (plus de 70 %) comme le nôtre. Axée sur le plaisir de conduite et sur l’innovation technologique (sécurisée et sans excès), la Laguna restylée peut aussi compter sur ses dispositifs de sécurité active et passive, eux aussi revisités.
On parlera notamment des airbags frontaux, latéraux et rideaux de troisième génération, ou encore du freinage ABS couplé à un répartiteur et à un amplificateur encore plus efficaces. Bref, que de qualités, qui permettront, à n’en pas douter, de prolonger la carrière de cette familiale, mais en révisant à la hausse les ventes à venir !

• DNES en Italie
Fadoua Ghannam

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *