Fiat Panda : Deux fois millionnaire

Fiat Panda : Deux fois millionnaire

Si la Cinquecento (500) joue à fond la carte de la citadine chic, fun et branchée… la Panda, elle, assure surtout le ticket d’entrée à la gamme de Fiat. Un rôle que cette dernière remplit parfaitement à tel point que ses ventes sont toujours aussi importantes, alors même qu’elle a été lancée en 2003. La preuve nous vient de Tychy, soit la ville polonaise qui abrite l’usine de Fiat où la Panda est construite et dont les chaînes de production ont sorti le 4 juillet dernier le deux millionième exemplaire de ce modèle. Un seuil colossal et flatteur, dans la mesure où il traduit une demande soutenue au niveau des showrooms. À ce titre, le constructeur turinois aime à préciser que la Panda détient une part de marché de 16% dans le segment des petites citadines en Europe et de 35,3% sur le marché italien. Bien évidemment et outre ses deux marchés domestiques (l’Italie et la Pologne), la Panda est largement ouverte à l’export, puisqu’elle est «commercialisée dans 76 pays, de l’Italie à la Russie en passant par le Mexique et le Japon». C’est ce qu’indique un communiqué de presse du Groupe Fiat, qui rappelle aussi que «la seconde génération de Fiat Panda n’est pas qu’une citadine : elle représente une vraie «plate-forme» grâce à laquelle Fiat Automobiles a créé une famille complète, de la Panda 4×2 à la Panda 4×4, en passant par la Cross ou la version Natural Power». D’ailleurs et comme le montre la photo, cette deux millionième Panda produite est une version Cross d’une teinte écarlate baptisée «Rouge Effronté» («RossoSfrontato») et animée du diesel 1,3 litre Multijet de 75 chevaux. La firme italienne n’a pas précisé vers quel pays ce modèle sera acheminé. On ignore donc si son client habite ou non dans la montagne… Ce qui est sûr, c’est que ce dernier appréciera les nombreuses qualités de ce modèle, dont un bon rapport habitabilité-encombrement extérieur, une économie d’usage ou encore un intérieur spacieux et modulable. Des atouts qui lui avaient valu de remporter la couronne très convoitée de la «Voiture de l’Année» en 2004. La Fiat Panda est aussi une voiture «sans problème» en après-vente. Une donne corroborée en 2011, lorsqu’elle a été classée numéro un des voitures les plus fiables dans la catégorie citadine par l’ADAC, le célèbre (et sérieux) automobile club allemand. Bref, toute une réputation sur laquelle devra capitaliser la troisième génération de la Panda qui sera dévoilée au prochain Salon de Francfort (du 15 au 25 septembre), pour une commercialisation début 2012. D’ici là et au Maroc, l’actuelle Panda sera bientôt repositionnée à un prix d’attaque «ultra-compétitif», nous annonce-t-on du côté de Fiat Group Automobiles Maroc. Les concurrentes coréennes n’ont qu’à bien se tenir.

loading...
loading...

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *