High-Tech : Nissan crée la voiture pour conducteur concentré

High-Tech : Nissan crée la voiture pour conducteur concentré

Si Volvo et Saab ont élaboré le système Alcokey (une clé agissant comme un alcootest miniature et empêchant le démarrage en état d’ivresse), Nissan va encore plus loin avec un concept de véhicule intégrant une flopée de systèmes qui détecte l’état du conducteur. Selon un communiqué du constructeur japonais «ce concept-car a été mis au point en guise de plate-forme exploratoire et de démonstrateur des technologies d’avant-garde, qui pourraient équiper un jour les voitures de série et cela, dans le cadre de la politique active de Nissan visant à la prévention de la conduite en état d’ivresse».
Sur la base du modèle Fuga, une berline qui existe déjà dans la gamme japonaise de Nissan, ce prototype intègre notamment des «Renifleurs d’alcool», ainsi qu’un système de «reconnaissance faciale».
Le système qui renifle l’alcool est constitué d’une part d’un «capteur éthylique hypersensible». Une puce nichée dans le pommeau du levier de vitesses et capable de détecter la présence d’alcool dans la transpiration de la paume de la main du conducteur lorsque celui-ci essaye de démarrer l’auto. Si le niveau d’alcool mesuré dépasse le seuil autorisé et préalablement défini, le système verrouille automatiquement la transmission, immobilisant ainsi le véhicule. Une alerte vocale retentit alors, avertissant le conducteur de son état. D’autre part, des «renifleurs» d’alcool sont intégrés aux sièges avant et arrière. Ils sont capables de détecter la présence d’alcool dans l’air de l’habitacle et dans cette hypothèse-là, les occupants de la voiture sont prévenus par le biais d’une alerte vocale et un message s’affiche sur l’écran du système de navigation.
Voilà donc pour l’état d’ivresse. Quant à la détection d’une éventuelle fatigue du conducteur, c’est au système de «reconnaissance faciale» que cette mission est dévolue. Concrètement, une caméra placée en face du conducteur observe en permanence son visage. Le but est de surveiller, en permanence, l’état de fatigue du conducteur à travers les clignements de ses yeux. Si des signes de somnolence apparaissent, ce dispositif avertit le conducteur vocalement, mais aussi via une alerte sur l’écran du système de navigation. Mais surtout et parallèlement à cela, un mécanisme tend de façon impulsive la ceinture de sécurité afin d’attirer immédiatement l’attention du conducteur. De quoi brusquement lui éviter un début d’endormissement. En fait, cette même tension de la ceinture de sécurité par à-coups sur le thorax du conducteur peut aussi se déclencher si le conducteur, par distraction ou inattention, commet des erreurs de conduites. Comment ? En surveillant en permanence le comportement de la voiture, par rapport au trafic et aux règles de circulation et ce, grâce au système de navigation et à des capteurs extérieurs. Nous sommes bien dans l’ère de la voiture qui remet ou tout au moins maintient son conducteur sur le droit chemin. A croire qu’un jour, on verra apparaître l’automobile qui donne une sacrée correction à son conducteur qui aurait un peu trop forcé sur le digestif…

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *