Il était une fois… Volvo 760 : La bûcheronne suédoise !

Il était une fois… Volvo 760 : La bûcheronne suédoise !

L’histoire de la Volvo 760 est celle d’une véritable « Panzerwagen » à la scandinave. Ce fut un monstre de robustesse et de fiabilité qui a défié les années et les rigoureux hivers de Suède, et qui aujourd’hui encore continue à tourner en faisant fi des épreuves du temps. Il n’est pas rare de trouver des véhicules affichant plus de 500.000 km à leur compteur. Il y a 30 ans de cela, ce fut la 760 qui au début des années 80 avait sauvé la marque suédoise d’une faillite plus que probable, et lui a donné sa place au soleil dans le marché du véhicule de haut de gamme.

Héritière de la 240…
C’est en février 1982, que le vaisseau fera ses premiers bains de foule. Pourtant, l’idée de la 760 avait commencé à germer au début des années 70, avec le projet P31. Volvo devait réagir à la crise énergétique mondiale et aux problèmes que la firme connaissait, en trouvant une alternative à sa seule 343 produite aux Pays-Bas. Il fallait impérativement remplacer aussi la 240 par un nouveau modèle haut de gamme plus moderne, mais qui reprendrait une bonne partie de la technologie de la 240, comme les suspensions par exemple. La berline imaginée propose des lignes anguleuses, avec une lunette arrière quasiment verticale. Un aspect qui ne fera certes pas l’unanimité à sa sortie, mais qui possède néanmoins ses qualités : il valorise l’habitabilité de la voiture, et lui donne un style clairement différencié du reste de la production automobile. Il permettra aussi à la 760 de s’intégrer sans problème au marché américain, capital pour la marque, où ce style a déjà été popularisé par Cadillac…

Berline diesel la plus rapide
au monde…
Initialement prévue en 1980, la sortie est d’abord repoussée en 1981, au Salon de Francfort, puis finalement début 1982. Mais dès 1980 Volvo annonce la sortie de ce nouveau modèle avec le concept VCC (Volvo Concept Car), qui reprend de façon assez fidèle l’avant de la nouvelle berline. L’acronyme est aussi celui de la nouvelle société Volvo Car Corporation, née de la séparation de la division automobile de Volvo AB. Bien que reprenant les suspensions de la 240, la 760 sera dès sa sortie reconnue pour son comportement routier et son confort.
La gamme de motorisations comporte un moteur 4 cylindres 2.3l de 130 ch, le V6 PRV de 2.8l et 155 ch, ou le nouveau 6 cylindres en ligne turbo diesel réalisé par Volkswagen. Il développe 106 ch et 190 Nm, et la 760 revendique alors le titre de berline diesel la plus rapide du monde, avec une boîte manuelle à 4+1 rapports (Overdrive) ou boîte automatique à 4 rapports ZF…

La 780 un cran au-dessus, la 740 un cran au-dessous…
En 1984 apparaîtra la 740, version moins haut de gamme mais avec le même style, ainsi que le break, puis en 1985 le coupé 780 dessiné par Bertone.

Au nombre des motorisations, la gamme comportera ensuite également le 4 cylindres turbo. Au total, Volvo produira 221.308 unités de la 760 jusqu’en 1990, auxquels on peut ajouter 1.009.395 en modèle 740 et 8.500 en déclinaison 780. Un tiers des ventes est réalisé avec le break, et les deux autres tiers avec la berline. En septembre  1990, apparaissent les nouvelles 940 et 960, évolutions profondes des 740 et 760. Si la 760 (et la 780) disparaissent, la 740 continuera sa carrière jusqu’en 1992. Durant cette période, la gamme Volvo comptera ainsi la 740, la 940, la 960, mais aussi la 240 qui ne quitte la scène qu’en 1993…

En 1996, la 960 est renommée S90 (et V90 pour le break) alors que la 940 conserve son nom. La production continuera jusqu’au 5 février 1998. Elles sont toutes deux remplacées par la S80, et avec elles disparaîtront les dernières Volvo à propulsion.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *