Kia Rio 4 portes : du coffre et du style

Kia Rio 4 portes : du coffre et du style

Depuis un moment, Kia Motors affiche une santé insolente. Le constructeur qui a enfanté des best-sellers comme le Sorento et la Picanto, continue à caracoler dans les ventes un peu partout dans le monde. A cela, s’ajoute son dynamisme quant à lancer des nouveautés à chaque grande exhibition internationale. Dernière en date, le Salon de l’Auto de Genève, qui s’est tenu le mois dernier et qui a vu la révélation du nouveau monospace Carnival, ainsi qu’un prototype des plus futuristes, le Cee’d Concept. Une véritable vitrine technologique du savoir-faire de Kia.
Au Maroc, l’importateur de ce constructeur coréen est bien parti pour achever le premier semestre sur un bilan commercial édifiant. En cela, il sera probablement aidé par les ventes de la nouvelle génération de sa berline Rio.
Comme tous les modèles actuels de la gamme Kia, la nouvelle Rio joue résolument la carte du design. Un design consensuel, mais loin d’être banal. A lui seul, le volet esthétique de la Rio prouve bien que cette berline à quatre portes n’a hérité de sa devancière que le nom.
Plutôt réussie, la nouvelle Rio a été dessinée pour répondre aux goûts esthétiques des clients européens et méditerranéens. Résultat : sa silhouette s’inscrit indéniablement dans l’air du temps. En attestent son capot plongeant et ses phares en amande, ce qui lui confère un regard à la fois jovial et agressif. De profil, l’auto inspire une certaine robustesse avec une ceinture de caisse inclinée et des passages de roues bien marqués. Puis, vue d’arrière, la Rio est tout sauf «lourdingue» esthétiquement, puisque sa malle est allégée, voire presque camouflée, par un porte-à-faux arrière court. En revanche, il s’agit bien d’une berline à grand coffre, puisque celui-ci propose une capacité de chargement d’environ 360 litres, soit l’une des valeurs supérieures de la catégorie. C’est là l’un des points forts de l’auto. En fait, avec sa longueur totale de 4,24 m, ce modèle se situe à mi-chemin entre une grosse citadine et une petite compacte… c’est à cette dernière catégorie qu’il appartient lorsqu’on aborde le volet de l’intérieur.
La nouvelle Rio offre bel et bien l’habitabilité d’une berline moyenne. Et pour cause, parmi les dimensions accrues, figure une valeur d’empattement (distance entre les deux essieux) importante, puisqu’elle atteint les 2,50 mètres.
A l’intérieur, les Coréens ont fait preuve de beaucoup d’effort, non seulement en terme de présentation mais aussi en matière d’aménagement. Moderne, la planche de bord reçoit des matériaux de grande qualité et une console centrale à revêtement façon aluminium. Les futurs acheteurs apprécieront aussi le confort d’assise des sièges et leur dossier à inclinaison réglable. Autre effort fourni par les ingénieurs maison : le travail efficace d’isolation acoustique. A coup sûr, le confort régnera bien à bord d’une Rio !
Question dotation, l’importateur marocain de Kia proposera deux niveaux de finition : LX et EX. Et à voir le contenu de la première, la Rio sera l’une des (grandes) citadines les mieux équipées du segment, si ce n’est la meilleure. Jugez-en : double airbag, climatisation, lève-vitres avant électrique, verrouillage centralisé commandé à distance, miroir de courtoisie sur les deux pare-soleil et autoradio K7 à 4 haut-parleurs. Tout cela de série!
Un peu plus enrichie, la version EX ajoute notamment un ABS avec répartiteur électronique de la force de freinage, un volant gainé de cuir, un accoudoir central avant, ainsi qu’un essuie-glace arrière.
Avec un équipement aussi bien fourni, les occupants de la Rio n’auront pas de regrets à aborder les longs trajets. A cela, l’adoption d’une nouvelle plate-forme, ainsi que des trains roulants inédits apporteront leur contribution en matière de confort. Kia annonce avoir tout revu et corrigé par rapport à l’ancien modèle. A commencer par des suspensions au tarage plus ferme (gage d’une tenue de route incisive), mais néanmoins capable de gommer les «irrégularités» de la chaussée.
Techniquement toujours, Kia Motors propose sur cette voiture pas moins de trois motorisations. En fait, le constructeur s’intéresse de près à tous les profils de sa clientèle dans le monde. C’est ce qui explique la disponibilité d’un bon moteur Diesel. Un carburant qui reste plébiscité à 70% par les automobilistes européens et aussi marocains.
Le bloc en question n’est autre que l’excellent 1.5 litre CRDi qui a déjà fait ses preuves sous le capot de la Cerato. Excellent, car ce turbo Diesel à géométrie variable et injection par rampe commune propose l’un des meilleurs rendements du moment, à savoir une puissance de 110 chevaux et un couple de 235 Nm. Cela alors qu’il ne s’agit que d’une cylindrée de 1.5 litre, ce qui se traduit notamment par une consommation mixte de 4,7 l/100 km, mais correspond aussi à une vignette de 6 CV fiscaux. Pas mal!
Ainsi animée, la nouvelle Rio se veut agréable à conduire, économique au quotidien et polyvalente jusqu’à pouvoir prendre le large, c’est-à-dire l’autoroute. De ce fait, cette (grande) citadine coréenne saura séduire aussi bien le bon père de famille, que le jeune célibataire fringant ou encore les jeunes femmes branchées.
On en vient alors à se demander : combien coûte-t-elle ?
Effet surprise oblige, l’importateur de Kia ne révèlera les prix qu’à la veille de l’Auto-Expo. Mais gageons que cette nouvelle Rio aura probablement l’un des tickets d’entrée les plus avantageux de sa catégorie. La Rio a donc tous les moyens de s’attaquer aux références du moment, au risque même de rafler quelques acheteurs à sa grande sœur, la Cerato. C’est de bonne guerre…

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *